Affichage de 574 résultats

Notice d'autorité
Personne

Germer-Durand, Eugène

  • Personne
  • 1812-1880

Historien, archéologue, membre de l'Académie du Gard. Après des études au collège Charlemagne à Paris et un succès au concours général, il entre à l'Ecole normale supérieure en janvier 1832. En 1834, il est nommé professeur de troisième au collège royal de Nîmes, où il épouse en 1836 Catherine Cécile Vignaud, fille du peintre Jean Vignaud de Beaucaire (1775-1826), élève de David et premier directeur de l'école de dessin et du musée de peinture de Nîmes. En 1837, il est reçu premier à l'agrégation des lettres et passe en 1839 à la chaire de seconde au collège royal de Montpellier où il reste jusqu'en 1844.
En septembre 1844, il donne sa démission pour se mettre à la disposition de l'abbé d'Alzon pour créer le collège de l'Assomption de Nîmes.
Outre son enseignements, il s'occupait de la discipline, de la direction des études, faisait des cours préparatoires à la licence pour les jeunes professeurs.
En 1851,il est nommé membre du jury d'examen pour l'instruction primaire, fonction qu'il a conservée toute sa vie.
Il occupe ses loisirs et ses vacances à relever les inscriptions antiques de Nîmes et de la région, bientôt secondé par ses fils. Ainsi, en 1854, il fait parvenir premier envoi d'une longue série 400 estampages au CTHS, pour une publication qui ne verra jamais le jour et qui seront communiqués et publiés à son insu par les Allemands.
Parallèlement, la ville de Nîmes lui confie en 1868 la direction de la Bibliothèque municipale, et il organise le musée des Antiques ainsi que le cabinet des médailles.
Il est membre de nombreuses sociétés savantes.
Dans son état civil, Durand, Louis-Eugène-Germer, il signe E. Germer-Durand, ce nom ayant été ensuite adopté par sa famille.

Alègre, Léon

  • Personne
  • 1813 - 1884

Historien régionaliste, peintre et collectionneur. Fondateur de la bibliothèque-musée de Bagnols-sur-Cèze en 1858 ou 1859 à partir de ses collections personnelles. La Bibliothèque-musée s’installe en 1868 au deuxième étage de l'hôtel Madier (actuelle mairie). En 1879, la bibliothèque devient distincte du musée et est transférée à l'hôtel Mallet.

Correspondant CTG pour le Gard

Dumas, Emilien

  • Personne
  • 1804-1870

Résidant à Sommières. Issu d’une famille de la bourgeoisie protestante du Gard, Emilien Dumas fait ses études au bord du Lac Léman puis à Bâle où il se passionne pour les sciences naturelles. A Paris, il suit les cours du Collège de France, du Collège royal des Mines et du Muséum national d’Histoire naturelle. De retour à Sommières en 1828, il découvre le site paléontologique de Pondres. Il entreprend également l’établissement d’une carte géologique du Gard. Il est aussi collectionneur et une grande partie de ses collections sont aujourd’hui au muséum d’histoire naturelle de Nîmes (antiquités grecques, botanique, géologie). Travaillant pour de grandes industries, telles que Paulin Talabot, il est envoyé en mission par ce dernier en Algérie, en Sardaigne, en Espagne. A la fin de sa vie, il se consacre à l’étude de la poterie antique et des processus de fabrication. Il publie en 1861 un catalogue recensant les noms de potiers d’origine gauloise, illustré par 350 estampilles de vases samiens, 72 amphores et 97 lampes funéraires de sa collection personnelle.

Bruand, Jean-Jacques

  • Personne
  • 1769-1826

Avocat. Conseiller de préfecture à Besançon. Cousin de Joseph Bruand.

Boname, Alfred Adolphe

  • Personne
  • 1844-1930

Dessinateur et Photographe. Il débute son activité de photographe en 1867.

Castan, Auguste

  • Personne
  • 1833 - 1892

Diplômé de l’Ecole des Chartes. D’abord adjoint de Charles Weiss, conservateur de la bibliothèque de Besançon, il le remplace ensuite à ce poste. Inspecteur des Archives communales du département du Doubs.

Correspondant de la CGHAF

Vaillant, Jean-Baptiste Philibert

  • Personne
  • 1790-1872

Maréchal de France (1851), ministre de la Guerre (1854-1859), ministre de la maison de l’Empereur (1860-1870), ministre des Beaux-arts (1863-1870).

Baudoin, J.

  • Personne
  • ....-....

Baudoin, Jules

  • Personne
  • ....-....

Il acquiert en 1875 un ensemble de bois gravés d’images populaires à la vente de la dynastie Cornillac d’imprimeurs-éditeurs (aujourd’hui conservés au musée du Châtillonnais).

Lorimy, Henri

  • Personne
  • 1854-1939

Horloger-bijoutier. Premier directeur du musée de Châtillon-sur-Seine (1887).

Hamy, Ernest-Théodore

  • Personne
  • 1842-1908

Docteur en 1868. D’abord préparateur de Broca au laboratoire d'anthropologie à l'Ecole pratique des hautes études (1868-1869) avant d’intégrer le Muséum comme aide-naturaliste et collaborateur de Quatrefages. Archiviste du Muséum. Envoyé en mission à plusieurs reprises dans les pays scandinaves, aux congrès ethnographiques de Moscou (1879) et de Vienne (1881), puis en Tunisie en 1887. - A partir de 1880, conservateur du musée ethnographique du Trocadéro. - 1892, professeur d'anthropologie au Muséum de Paris et directeur du musée ethnographique.

Ronot, E.

  • Personne
  • ....-....

Dessinateur.

Aurès, ?

  • Personne
  • ....-....

Marey-Monge, Ernest

  • Personne
  • 1809-1852

Fils de Nicolas-Joseph Marey, député de la Côte-d’Or à la Législative et à la Convention. Ancien officier d’artillerie, membre du conseil municipal de la ville de Nuits-sous-Beaune.

Membre de la Commission départementale des Antiquités de la Côte-d’Or.
Membre de la Société Éduenne d’Autun.

Méray, Eugène

  • Personne
  • ....-....

Artiste peintre habitant à Nuits-sur-Beaune. Correspondant de la Commission départementale des Antiquités de la Côte-d’Or. Il correspond avec le conservateur du musée de Cluny.

Gaveau, Jules

  • Personne
  • ....-....

Collaborateur de J.-B. Leclère pour son ouvrage sur L’Archéologie celto-romaine de l'arrondissement de Châtillon-sur-Seine. Il le signale comme un « dessinateur » et un « amateur éclairé de l'antiquité ».

Fauconnet, ?

  • Personne
  • ....-....

Sculpteur à Autun. Exécute des moulages.

Morillot, Louis

  • Personne
  • 1838-1911

Abbé. Supérieur du Petit Séminaire du diocèse de Dijon. Curé de Beire-le-Chatel.

Bruzard, Armand

  • Personne
  • 1801 - 1883

Peintre. Avocat à la Cour de Cassation. Maire de Semur.
Président de la Société des sciences de Semur de 1863 à 1884.

Bruzard, Albert

  • Personne
  • 1835-1887

Fils d’Armand Bruzard

Goy, Pierre (de)

  • Personne
  • 1857-1930

Inspecteur départemental de la Société d’archéologie pour le Cher.

Ollivier, Antoine

  • Personne
  • 1823-1905

Correspondant CTG pour les Basses-Alpes
Correspondant de la CGHAF

Originaire de la vallée de Barcelonnette, il y exerça comme médecin jusqu'en 1869, puis s'installa à Digne jusqu'à sa mort. Collectionneur et homme de terrain, cet archéologue amateur publie en 1882 les cinq fouilles qu'il entrepris dans la Vallée de Barcelonnette.
Sa collection, dispersée par ses héritiers en 1943 au cours d'une vente aux enchères à Nice, est retrouvée en 2011 chez un particulier. Grâce au don du docteur Jean-Denis Gleize, elle est aujourd’hui en partie conservée au musée de la Vallée à Barcelonnette (Alpes de Haute Provence).

Rames, Jean-Baptiste

  • Personne
  • 1832-1894

Géologue et archéologue, il a principalement travaillé sur le Massif central. Pharmacien de profession ayant exercé à Aurillac. Après ses études à Toulouse et pendant près de 10 ans il va arpenter le territoire cantalien et échantillonner les principales formations géologiques du Cantal. De ce travail de terrain sortira en 1873 « Géogénie du Cantal », ouvrage dans lequel il décrit pour la première fois les grandes étapes de l’histoire géologique de ce département. Il réalisera aussi une carte géologique en relief du Cantal qui sera présentée à l’Exposition Universelle de Paris de 1878. Passionné de géologie, il entretiendra pendant de nombreuses années, une correspondance avec Gaston de Saporta l’un des pères de la paléobotanique et secondera sur le terrain le grand pétrographe parisien Ferdinand Fouqué, alors en charge des cartes géologiques au 1/80000 du Cantal. J-B Rames s’intéressera également à la botanique et à la préhistoire. Il découvrira notamment des silex façonnés ou « éolithes », sur le site du Puy Courny près d’Aurillac. Ses découvertes alimenteront l’un des grands débats de la préhistoire de cette fin du XIXème siècle, à savoir l’existence ou non d’un ancêtre de l’Homme au Miocène.
Quelques années après sa mort, sa veuve vendra ses collections géologiques, livres et cartes en relief et à plat, à la municipalité d’Aurillac. Elles seront à l’origine de la création du Musée Rames en 1902, ancêtre des musées actuels.

Coffinet, Jean-Baptiste

  • Personne
  • 1810-1882

Après des études au séminaire de Troyes, Jean-Baptiste Coffinet est ordonné prêtre en 1834 et nommé cette même année secrétaire à l'Evêché de Troyes. Il y devient chanoine honoraire puis chanoine titulaire. Pendant sa retraite, à partir de 1849, il se consacre aux recherches historiques et archéologiques. Il était aussi collectionneur d'objets archéologiques ou religieux, principalement médiévaux.

Olivier, Arsène

  • Personne
  • 1819-1900

Ingénieur civil. Membre de la Société des ingénieurs civils. Membre de la Société des amis des monuments parisiens en 1887-1888. Collectionneur.

Babeau, A.

  • Personne
  • ....-....

Goin, ?

  • Personne
  • ....-....

Abbé. Curé de Fours.

Bert, ? (de)

  • Personne
  • ....-....

Inspecteur des Forêt près Barcelonnette.

Marnière, ?

  • Personne
  • ....-....

Garde général des forêts.

Girard de Rialle, Julien

  • Personne
  • 1841-1904

Missions scientifiques en Syrie et Allemagne. Ancien préfet des Basses-Alpes. Directeur du service des archives au ministère des Affaires étrangères (1880-1888). Diplomate à la légation de France à Santiago du Chili.
Membre puis secrétaire (1882) de la Société d’anthropologie de Paris.

Queyroy, Armand

  • Personne
  • 1830-1893

Graveur. Conservateur du musée de Moulins de 1862 à 1891 dont il publie le premier catalogue, illustré de ses eaux-fortes.

Desnoyers, François-Edmond

  • Personne
  • 1805-1902

Abbé, puis chanoine d'Orléans.
Archéologue et directeur du musée historique et archéologique d'Orléans créé en 1855.

Eysséric, Saint-Marcel

  • Personne
  • 1831-1915

Magistrat. Historien local. Héraldiste et généalogiste.
Membre de la commission départementale chargée de l’inventaire des richesses d’art de la France (1887)
Photographe : il signe parfois S.M.E.
Société française d’Archéologie (1861). Chargé de l’inspection du département des Basses-Alpes.
Membre correspondant de l’Académie des sciences, lettres et beaux-arts de Marseille (1905).

Renaux, Prosper

  • Personne
  • 1793-1852

Il devient directeur des travaux publics de la ville d'Alès en 1819. Entre le 16 avril 1825 et 1849, il est architecte attaché au conseil des Bâtiments civils du département du Vaucluse ; pendant cette période, il a notamment dirigé les travaux de restauration de l'arc romain d'Orange (1826-1829), sous les ordres d'Augustin Caristie. Il fut membre de la Société française d'archéologie à partir de 1842, et architecte attaché à la Commission des monuments historiques de 1843 à 1849. Travaille à la cathédrale d'Avignon avant 1848. Architecte diocésain d'Avignon de 1849 au 5 février 1851, date de sa démission.

Hucher, Eugène

  • Personne
  • 1814-1889

Maître-verrier. Il rachète la fabrique de vitraux du carmel et la lègue à son fils qui suivra le travail de son père.
Conservateur du musée d'archéologie du Mans (1863-1889). Archéologue et numismate. Talents d'archéologue, numismate et dessinateur.

Correspondant CTG pour la Sarthe
Correspondant CGHAF pour la Sarthe
Membre de la Société Française pour la conservation des anciens monuments, puis de la Commission des monuments historiques de la Sarthe.
Membre de la Société Royale d'agriculture, des Sciences et des Arts.
Membre de la société française d'archéologie.
Membre non résidant du CTHS (1850-1880).
Membre de la Société historique et archéologique du Maine.

Hucher, Ferdinand

  • Personne
  • 18..-….

Fils d’Eugène Hucher. Ferdinand Hucher reprend l'atelier de vitrail après la mort de son père en 1889. Après la mort de Ferdinand, qui était célibataire et sans enfant, l'atelier a été dissous.

Fajon, ?

  • Personne
  • ....-....

Conseiller. Résidant à Nîmes. Possède un cabinet avec des antiquités.

Rossignol, Claude

  • Personne
  • 1805-1886

Conservateur du Musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines de Saint-Germain de 1862 à 1884.

Ouvaroff, Alexeï Sergueïevitch

  • Personne
  • 1825-1884

Archéologue, membre honoraire de l'Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg (1857), qui fut à l'origine des congrès archéologiques et l'un des fondateurs de la Société archéologique de Moscou (1864) et du Musée historique de Moscou (1872-1884) dont il est le premier directeur en 1881.

Ouvaroff, Praskovia Sergueïevna

  • Personne
  • 1840-1924

Comtesse, épouse du comte Alexeï Sergueïevitch Ouvaroff (Ouvarov). Scientifique, historienne et archéologue. Après la mort de son époux en 1884, elle reprend le travail entrepris par lui et devient en 1885 membre honoraire puis présidente de la Société impériale d’archéologie de Moscou. Elle émigre en Yougoslavie après la révolution d’octobre 1917.

Gozzadini, Giovanni

  • Personne
  • 1810-1887

Comte. Archéologue. En 1853, il met au jour sur son domaine de Villanova des tombes à crémation, découverte majeure pour la Protohistoire italienne. Les fouilles sont dirigées par la Commission auxiliaire des antiquités et beaux-arts et financées par le comte Gozzadini qui participe aux travaux avec sa femme, notamment pour la restauration des céramiques. Élu à l'Assemblée générale de la Romagne en 1859, il est nommé Sénateur du royaume d'Italie en 1860 et forme autour de lui un cercle intellectuel dans lequel évoluent Alexandre Bertrand, Gabriel de Mortillet, Ernest Chantre, Hans Hildebrand, Édouard Desor, George Dennis, John Evans, Austen Henry Layard, Oscar Montelius ou Heinrich Schliemann. En 1860, il devient Président de la Diputazione di Storia Patria per le province de Romagna et se consacre à la publication de documents et d'études archéologiques ainsi qu'à la promotion des recherches historiques. Il dirige en 1862 des fouilles sur la propriété Aria à Marzabotto qu'il identifie comme des vestiges d'une importante nécropole. Président du Congrès international d'anthropologie et archéologie préhistoriques réunit à Bologne (1871), il admet son erreur sur Marzabotto mais est admiré pour ses travaux à Villanova et La Certosa qui confirment les états successifs de la culture étrusque. Les fouilles de Marzabotto sont reprises jusqu'en 1874 par G. Aria puis par Edoardo Brizio en 1883. Inspecteur des fouilles et des monuments de Bologne, de l'Émilie et des Marches (1878), il est nommé directeur général du Museo Civico. Il lègue ses collections à la mairie de Bologne lors de son décès. Elles seront transférées en 1960 au Museo Civico.

Fiorelli, Giuseppe

  • Personne
  • 1823-1896

Archéologue et numismate italien. Il travaille dans un premier temps au département de numismatique du Musée archéologique de Naples. Inspecteur des fouilles de Pompéi, il est emprisonné pour ses opinions libérales puis nommé professeur d’archéologie à Naples tout en retrouvant sa fonction d’inspecteur des fouilles de Pompéi. De 1863 à 1875, il est à la tête de la surintendance des fouilles, avant d’occuper un poste à la direction générale des Antiquités et des Beaux-arts du royaume d'Italie. Il s’évertue à poser les fondements de la protection du patrimoine italien.

Rousset, L.

  • Personne
  • ....-....

Bijoutier à Uzès et collectionneur.

Résultats 51 à 100 sur 574