Affichage de 757 résultats

Notice d'autorité

Cailletet, Louis

  • Personne

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Petitot-Bellavène, ?

  • Personne

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Landel, G.

  • Personne

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Cochot, A.

  • Personne

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Serres, A. (de)

  • Personne

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Amé, Émile

  • Personne
  • 1821 - 19??

Correspondant de la CTG pour le Cantal

Desor, Pierre Jean Édouard

  • Personne
  • 1811-1882

Protestant, originaire de Marsillargues (Languedoc) et des Ponts-de-Martel (1859). Fils de Jean, manufacturier il est célibataire1. Il commence des études de droit à l'université de Giessen puis à celle de Heidelberg, il s'engage dans le mouvement libéral, et après l'Hambacher fest interdite de 1832, il s'exile à Paris, où il découvre les sciences naturelles. Après des histoires de cœur, il fuit Paris pour la Suisse.

À Neuchâtel, il est engagé comme secrétaire particulier par Louis Agassiz (1807-1873), et deviendra très vite un collaborateur scientifique, puis un ami et confident. Il fera également connaissance de Carl Vogt (1817-1895) et d’Amanz Gressly (1814-1865). C'est auprès d'Agassiz que Desor se forme et devient un savant de renom. Il l'accompagne lorsque celui-ci part aux États-Unis d'Amérique.
Desor travaille sur la faune marine et s’intéresse notamment aux némertes. De retour à Neuchâtel en 1852, après une brouille définitive et retentissante avec son ancien maître Agassiz, il enseigne la géologie et hérite de la grande fortune de son frère. Sa maison à Neuchâtel et son « royaume » à Combe-Varin, dans le canton de Neuchâtel, deviennent alors la résidence d’été de nombreux scientifiques, poètes, artistes et intellectuels.
C'est à Neuchâtel que Desor s'intéresse à l'archéologie préhistorique, et plus particulièrement à la « civilisation lacustre ». Il s'était déjà intéressé à l'archéologie lors d'un voyage en Scandinavie, où il avait rencontré Thomsen et Nilsson et avait été séduit par leurs théories. Mobilisant son attention scientifique sur la préhistoire naissante, il organisera, avec Gabriel de Mortillet et de façon relativement discrète le premier Congrès International de Préhistoire, à Neuchâtel, en 1865, dont le nom définitif sera adopté en 1867 à Paris : « Congrès international d'anthropologie et d'archéologie préhistorique ».
Un fonds d'archives est conservé aux Archives de l'État de Neuchâtel il contient principalement de la correspondance échangée entre des personnages neuchâtelois ou étrangers, dont Louis Agassiz, Auguste Bachelin, Numa Droz, Louis Favre, Auguste Quiquerez, etc. L'inventaire de ce fonds se trouve dans le portail des archives neuchâteloises.

Du Chatellier, Paul

  • Personne
  • 1833-1911

Fils d'Armand René du Châtellier et propriétaire du château de Kernuz, en Pont-l'Abbé, Paul du Chatellier mène de nombreuse campagnes archéologiques en Bretagne. Il transforme une partie de son château en musée afin d'accueillir sa collection.
Il fut fondateur et président de la Société archéologique du Finistère, et publia de nombreux ouvrages et articles, comme Exploration sur les montagnes d'Arrhées.
Académie des inscriptions et belles-lettres :Il fut également membre correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, membre non résidant (1886-1907) du Comité des travaux historiques et scientifiques, membre fondateur de la Société préhistorique française en 1904.

Son fils , Armand du Chatellier, vendit une grande partie de sa collection au Musée des Antiquités Nationales (Musée d’archéologie nationale) à Saint-Germain-en-Laye.

Bulliot, Jacques Gabriel

  • Personne
  • 1853 - 1870

Négociant en vins, membre non résidant du CTHS et président de la Société éduenne des lettres, sciences et arts implantée à Autun, Jacques-Gabriel Bulliot, est nommé correspondant de la Commission de Topographie des Gaules (CTG) en 1865.
Passionné par l'histoire de sa région, Gabriel Bulliot identifie le Mont Beuvrey (Saône-et-Loire) comme étant le site de l'antique Bibracte, capitale des Éduens. À partir de 1866, la CTG lui alloue régulièrement des sommes afin de subventionner ses chantiers. Il entreprend de nombreuses fouilles entre 1867 et 1895, date à laquelle il confie les travaux à son neveu Joseph Déchelette.
Gabriel Bulliot envoie au musée gallo-romain une partie du matériel découvert, entre 1869 et 1875, souvent donné officiellement par Napoléon III ou la CTG.

Cousin, Louis

  • Personne
  • 1802 - 1872

Correspondant CTG pour le Pas-de-Calais (?)
Membre fondateur et président de la "Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts"
Archéologue et historien local
Avocat

Fourdrignier, Edouard

  • Personne
  • 1842-1907

Employé des Contributions directes en poste successivement à Limours, Saint-Germain, Maubeuge, Versailles, Mantes.
Receveur particulier des Contributions indirectes à Sèvres.

Il découvre en 1876 la double sépulture de La Gorge-Meillet (Somme-Tourbe, Marne), présentée à l'Exposition universelle de 1878. Il est également l'inventeur d'une sonde archéologique qui porte son nom.

Courtiller, Auguste

  • Personne
  • 1794 ? - 1875

Correspondant de la CTG pour le Maine-et-Loire

Cournault, Charles

  • Personne
  • 1815 - 1904

Correspondant de la CTG pour la Meurthe

Coulon, Louis

  • /
  • Personne
  • 1605-1664

Prêtre.
Auteur de guides pratiques.

Cotteau, Gustave

  • Personne
  • 1818 - 1894

Correspondant de la CTG à Sens

Collomb, Edouard

  • Personne
  • 1796 - 1875 ?

Correspondant CTG pour la Somme (?)

Résultats 251 à 300 sur 757