Affichage de 574 résultats

Notice d'autorité
Personne

Moutié, Auguste

  • Personne
  • 1812 – 1886

Correspondant de la CTG pour la Seine-et-Oise

Napoléon Ier

  • Personne
  • 1769-1821

Empereur des Français (1804-1814 et 1815)

Fourdrignier, Edouard

  • Personne
  • 1842-1907

Employé des Contributions directes en poste successivement à Limours, Saint-Germain, Maubeuge, Versailles, Mantes.
Receveur particulier des Contributions indirectes à Sèvres.

Il découvre en 1876 la double sépulture de La Gorge-Meillet (Somme-Tourbe, Marne), présentée à l'Exposition universelle de 1878. Il est également l'inventeur d'une sonde archéologique qui porte son nom.

Desor, Pierre Jean Édouard

  • Personne
  • 1811-1882

Protestant, originaire de Marsillargues (Languedoc) et des Ponts-de-Martel (1859). Fils de Jean, manufacturier il est célibataire1. Il commence des études de droit à l'université de Giessen puis à celle de Heidelberg, il s'engage dans le mouvement libéral, et après l'Hambacher fest interdite de 1832, il s'exile à Paris, où il découvre les sciences naturelles. Après des histoires de cœur, il fuit Paris pour la Suisse.

À Neuchâtel, il est engagé comme secrétaire particulier par Louis Agassiz (1807-1873), et deviendra très vite un collaborateur scientifique, puis un ami et confident. Il fera également connaissance de Carl Vogt (1817-1895) et d’Amanz Gressly (1814-1865). C'est auprès d'Agassiz que Desor se forme et devient un savant de renom. Il l'accompagne lorsque celui-ci part aux États-Unis d'Amérique.
Desor travaille sur la faune marine et s’intéresse notamment aux némertes. De retour à Neuchâtel en 1852, après une brouille définitive et retentissante avec son ancien maître Agassiz, il enseigne la géologie et hérite de la grande fortune de son frère. Sa maison à Neuchâtel et son « royaume » à Combe-Varin, dans le canton de Neuchâtel, deviennent alors la résidence d’été de nombreux scientifiques, poètes, artistes et intellectuels.
C'est à Neuchâtel que Desor s'intéresse à l'archéologie préhistorique, et plus particulièrement à la « civilisation lacustre ». Il s'était déjà intéressé à l'archéologie lors d'un voyage en Scandinavie, où il avait rencontré Thomsen et Nilsson et avait été séduit par leurs théories. Mobilisant son attention scientifique sur la préhistoire naissante, il organisera, avec Gabriel de Mortillet et de façon relativement discrète le premier Congrès International de Préhistoire, à Neuchâtel, en 1865, dont le nom définitif sera adopté en 1867 à Paris : « Congrès international d'anthropologie et d'archéologie préhistorique ».
Un fonds d'archives est conservé aux Archives de l'État de Neuchâtel il contient principalement de la correspondance échangée entre des personnages neuchâtelois ou étrangers, dont Louis Agassiz, Auguste Bachelin, Numa Droz, Louis Favre, Auguste Quiquerez, etc. L'inventaire de ce fonds se trouve dans le portail des archives neuchâteloises.

Desnoyers, François-Edmond

  • Personne
  • 1805-1902

Abbé, puis chanoine d'Orléans.
Archéologue et directeur du musée historique et archéologique d'Orléans créé en 1855.

Eysséric, Saint-Marcel

  • Personne
  • 1831-1915

Magistrat. Historien local. Héraldiste et généalogiste.
Membre de la commission départementale chargée de l’inventaire des richesses d’art de la France (1887)
Photographe : il signe parfois S.M.E.
Société française d’Archéologie (1861). Chargé de l’inspection du département des Basses-Alpes.
Membre correspondant de l’Académie des sciences, lettres et beaux-arts de Marseille (1905).

Bert, ? (de)

  • Personne
  • ....-....

Inspecteur des Forêt près Barcelonnette.

Cochot, A.

  • Personne

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Bruzard, Albert

  • Personne
  • 1835-1887

Fils d’Armand Bruzard

Morillot, Louis

  • Personne
  • 1838-1911

Abbé. Supérieur du Petit Séminaire du diocèse de Dijon. Curé de Beire-le-Chatel.

Fauconnet, ?

  • Personne
  • ....-....

Sculpteur à Autun. Exécute des moulages.

Marey-Monge, Ernest

  • Personne
  • 1809-1852

Fils de Nicolas-Joseph Marey, député de la Côte-d’Or à la Législative et à la Convention. Ancien officier d’artillerie, membre du conseil municipal de la ville de Nuits-sous-Beaune.

Membre de la Commission départementale des Antiquités de la Côte-d’Or.
Membre de la Société Éduenne d’Autun.

Aurès, ?

  • Personne
  • ....-....

Vaillant, Jean-Baptiste Philibert

  • Personne
  • 1790-1872

Maréchal de France (1851), ministre de la Guerre (1854-1859), ministre de la maison de l’Empereur (1860-1870), ministre des Beaux-arts (1863-1870).

Counhaye, Jean-Baptiste

  • Personne
  • 1820-1900

Commerçant et archéologue, établi à Suippes (Marne). Napoléon III acheta une partie de sa collection pour le Musée national des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye.

Perron, Eugène

  • Personne
  • 18..-….

Conservateur du Musée de Gray (Haute-Saône) en 1884. Il fouille notamment à Apremont.

Hucher, Ferdinand

  • Personne
  • 18..-….

Fils d’Eugène Hucher. Ferdinand Hucher reprend l'atelier de vitrail après la mort de son père en 1889. Après la mort de Ferdinand, qui était célibataire et sans enfant, l'atelier a été dissous.

La Marck, Louis-Engelbert (de)

  • Personne
  • 1701-1773

Le comte et la comtesse de La Marck reçurent le 7 juin 1761 la jouissance du château du Val.

Gozzadini, Giovanni

  • Personne
  • 1810-1887

Comte. Archéologue. En 1853, il met au jour sur son domaine de Villanova des tombes à crémation, découverte majeure pour la Protohistoire italienne. Les fouilles sont dirigées par la Commission auxiliaire des antiquités et beaux-arts et financées par le comte Gozzadini qui participe aux travaux avec sa femme, notamment pour la restauration des céramiques. Élu à l'Assemblée générale de la Romagne en 1859, il est nommé Sénateur du royaume d'Italie en 1860 et forme autour de lui un cercle intellectuel dans lequel évoluent Alexandre Bertrand, Gabriel de Mortillet, Ernest Chantre, Hans Hildebrand, Édouard Desor, George Dennis, John Evans, Austen Henry Layard, Oscar Montelius ou Heinrich Schliemann. En 1860, il devient Président de la Diputazione di Storia Patria per le province de Romagna et se consacre à la publication de documents et d'études archéologiques ainsi qu'à la promotion des recherches historiques. Il dirige en 1862 des fouilles sur la propriété Aria à Marzabotto qu'il identifie comme des vestiges d'une importante nécropole. Président du Congrès international d'anthropologie et archéologie préhistoriques réunit à Bologne (1871), il admet son erreur sur Marzabotto mais est admiré pour ses travaux à Villanova et La Certosa qui confirment les états successifs de la culture étrusque. Les fouilles de Marzabotto sont reprises jusqu'en 1874 par G. Aria puis par Edoardo Brizio en 1883. Inspecteur des fouilles et des monuments de Bologne, de l'Émilie et des Marches (1878), il est nommé directeur général du Museo Civico. Il lègue ses collections à la mairie de Bologne lors de son décès. Elles seront transférées en 1960 au Museo Civico.

Rousset, L.

  • Personne
  • ....-....

Bijoutier à Uzès et collectionneur.

Laurière, Jules (de)

  • Personne
  • 1825-1894

Fils de Clair Mathieu Pasquet du Bousquet de Laurière (1767-1831), écuyer, avocat, conseiller du prince de Condé, maire de Saint-Projet, chevalier de Saint-Louis, et de Marie-Victoire de Jean de Jovelle (1782-1847). Il est resté sans alliance ni descendance.
Archéologue et passionné de photographie, il est membre de la Société historique et archéologique de la Charente, mais aussi secrétaire général de la Société française d'archéologie et du Bulletin monumental des Monuments historiques.

Membre de la Société archéologique et historique de la Charente.
Membre (1880) puis secrétaire général de la Société française d'archéologie.
Membre correspondant nationale (1876) puis membre résidant (1887) de la Société nationale des antiquaires de France.

Brune, Paul

  • Personne
  • 1862-1920

Abbé. Historien de la Franche-Comté.
Membre correspondant de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon et de Franche-Comté (1893)
Membre correspondant du CTHS
Membre résidant de la Société d'émulation du Jura (1885-1920)
Membre de la Société française d'archéologie (1891)
Membre de la Société nationale des antiquaires de France (1889)

Maître, Abel

  • Personne
  • 1830-1899

Abel Maître est né à Paris en 1830. Sculpteur français, ancien élève d’Antoine-Louis Barye, il est directeur de l’atelier de moulage du Louvre (1848-1850). Il commence, en 1861, à assister Alexandre Bertrand dans ses fonctions au sein de la Commission de Topographie des Gaules. Sa tâche consiste alors à effectuer des moulages. En 1864, sous l’impulsion d’Auguste Verchère de Reffye, officier d’ordonnance de Napoléon III, un « Atelier de reproduction d’objets d’archéologie établi sous le patronage de l’Empereur » voit le jour au 47 rue de Sèvres à Paris. Les moulages effectués servent à remplir le tout jeune Musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines.

Abel Maître entre au Musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines en novembre 1866 avec le titre d’Inspecteur des ateliers et y travaille jusqu’en 1896. Il dirige les ateliers de moulage et de restauration. Considéré comme un passionné enthousiaste par ses contemporains, il collabore à l’expérimentation de reproduction d’armes antiques avec Verchère de Reffye, dont les démonstrations rencontrent un vif succès à Saint-Germain-en-Laye.

A la fin des années 1860, il fouille pour le compte du musée à la demande d’A. Bertrand. Il acquiert les sites de Magny-Lambert (Côte-d’Or) et de Saint-Maur (Val-de-Marne). Il effectue le moulage de l’arc d’Orange (Vaucluse) en 1869 et des parois gravées du Cairn de Gavrinis (Morbihan), ce que ses contemporains ont considéré comme une prouesse. A. Maître acquiert ainsi une solide connaissance de l’archéologie gauloise.

En 1894, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur et quitte son poste au Musée des Antiquités nationales à la fin de la même année.
Abel Maître décède en 1899 au Perreux (Val-de-Marne).

Beaune, Philibert

  • Personne
  • 1805-1867

Attaché de conservation au musée de Saint-Germain-en-Laye du 15 mars 1862 à sa mort le 30 décembre 1867.
Auteur du premier Historique du musée impérial en 1867

Résultats 351 à 400 sur 574