Affichage de 757 résultats

Notice d'autorité

Abbot, ?

  • Personne

Administration de département de Seine-et-Oise

  • /
  • Collectivité
  • 1789-1800

La loi du 22 décembre 1789, en divisant le royaume en départements (quatre-vingt trois en 1791, quatre-vingt neuf en 1795), établit, dans le chef-lieu de chaque département, une assemblée administrative supérieure, sous le titre d'Administration de département. Ce texte fondateur énonce des principes qui en font l'ancêtre direct du Conseil général : une assemblée élue, un renouvellement partiel de ses membres, un président et un organe permanent choisis en son sein, un représentant de l'exécutif élu parallèlement. L'Administration de département se compose ainsi d'un Conseil départemental et d'un Directoire.
Mais cette assemblée départementale n'est pas alors l'expression des intérêts de la collectivité départementale. Elle est un instrument de l'administration générale du royaume soumis à l'autorité et à l'inspection du roi.
Remise en cause après l'élection au suffrage universel direct en 1792, cette subordination est réaffirmée par l'envoi de commissaires nationaux qui épurent les conseils, puis par la suppression des assemblées et des procureurs généraux (syndics) avec le décret des 14-16 frimaire an II (4 décembre 1793) qui confie l'administration du département au seul Directoire.
L'ancêtre du Conseil général ne réapparaît qu'avec la Constitution du 5 fructidor an III (22 août 1795) qui confie l'administration du département à un organe composé de cinq membres élus et à un commissaire nommé placés sous l'autorité des ministres.
A la veille du coup d'État du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799) de Napoléon Bonaparte, le cadre départemental était ainsi forgé.

Agos, Louis (d’)

  • Personne
  • 1816-1889

Après une enfance à Vic puis à Tarbes, il est envoyé au collège de Juilly en Seine-et-Marne (1831-1833). Il revient provisoirement dans les Pyrénées puis repart à Paris en 1835 pour faire une thèse de droit. Suite à un problème de santé de son père, il descend à Tibiran et réalise une première série de dessins. Il rentre à Paris jusqu'en 1844 en faisant des allers-retours chaque été à Tibiran. En août 1844, il s'installe définitivement dans la maison familiale. Maire de la commune à plusieurs reprises (1848-1852, 1863-1865 et 1871-1879, il se marie et eut 2 garçons qui décédèrent avant leur père, le privant de descendance. Passionné d'archéologie, il s'investit complètement dans la Société des Etudes du Comminges qu'il a contribué à fonder.

Aldéguier, Auguste (d')

  • Personne
  • 1793-avant 1866

Membre fondateur de la Société archéologique du Midi de la France

Alègre, Léon

  • Personne
  • 1813 - 1884

Historien régionaliste, peintre et collectionneur. Fondateur de la bibliothèque-musée de Bagnols-sur-Cèze en 1858 ou 1859 à partir de ses collections personnelles. La Bibliothèque-musée s’installe en 1868 au deuxième étage de l'hôtel Madier (actuelle mairie). En 1879, la bibliothèque devient distincte du musée et est transférée à l'hôtel Mallet.

Correspondant CTG pour le Gard

Amé, Émile

  • Personne
  • 1821 - 19??

Correspondant de la CTG pour le Cantal

Andrews, John

  • /
  • Personne
  • 1736-1809

Historien et géographe anglais.

André, Ferdinand

  • Personne
  • 1829 - 1898

Correspondant CTG pour la Lozère

Anne-Marie-Louise d’Orléans

  • /
  • Personne
  • 1627-1693

Dite la Grande Mademoiselle. Fille de Gaston d'Orléans et de Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier, et donc petite-fille d'Henri IV, nièce de Louis XIII et cousine germaine de Louis XIV. Duchesse de Montpensier, de Châtellerault et de Saint-Fargeau, princesse souveraine de Dombes, comtesse d'Eu.

Arbaumont, Jules (d')

  • Personne
  • 1831 - 1916

Correspondant de la CGHAF pour la Côte-d'Or

Audé, Léon

  • Personne
  • 1820 - 1870

Secrétaire général de la préfecture de Vendée
Maire de la Roche-sur-Yon

Aurès, Louis-Auguste

  • Personne
  • 1806 - 1894

Correspondant de la CTG pour le Gard

Aurès, ?

  • Personne
  • ....-....

Babeau, A.

  • Personne
  • ....-....

Baluze, Etienne

  • /
  • Personne
  • 1630-1718

Né à Tulle et mort à Paris, Étienne Baluze fut bibliothécaire de Colbert à partir de 1667, professeur de droit canonique au Collège de France, inspecteur du Collège royal, annotateur et éditeur des œuvres de saint Cyprien

Bartholdi, Auguste

  • Personne
  • 1834-1904

Sculpteur et peintre français. Il est l'auteur du Monument à Vercingétorix présentant une statue équestre de Vercingétorix installée à Clermont-Ferrand et inaugurée le 12 octobre 1903.

Barthélémy, Anatole (de)

  • Personne
  • 1821 - 1904

Anatole de Barthélemy, numismate de renom, rejoint la Commission de Topographie des Gaules en 1861.
Il poursuit une carrière dans la haute administration, tout en se consacrant à sa passion : la numismatique. À 17 ans déjà, il publie un mémoire intitulé « Attribution de médailles gauloises aux Santons » dans le Bulletin de la Société de l'histoire de France de 1838. Son attrait pour cette discipline l’entraîne vers l’histoire et l’archéologie. Il rejoint le Comité des travaux historiques et scientifiques en 1845, en tant que correspondant, et en devient membre permanent en 1861. Sous-préfet de Belfort depuis 1854, il obtient en 1860 une mise en non-activité temporaire qui devient permanente. Proche de Félicien de Saulcy, il est considéré comme une figure majeure de la numismatique. Il marque cette discipline notamment par l'édition de deux manuels, en 1851 et 1866.
Il exerce les fonctions de secrétaire de la Commission de Topographie des Gaules, de 1861 à 1879, remplaçant Alfred Jacobs. Comme Félicien de Saulcy, Alexandre Bertrand, Alfred Maury et Casimir Creuly, il prend une part très active à l'élaboration du musée gallo-romain, en constituant les collections numismatiques.

Baudoin, J.

  • Personne
  • ....-....

Baudoin, Jules

  • Personne
  • ....-....

Il acquiert en 1875 un ensemble de bois gravés d’images populaires à la vente de la dynastie Cornillac d’imprimeurs-éditeurs (aujourd’hui conservés au musée du Châtillonnais).

Baudot, Henri

  • Personne
  • 1799 - 1880

Avocat de formation, Henri Baudot est aussi archéologue et conservateur du musée de l'Académie de Dijon. Il est aussi président et fondateur du musée de la Commission des antiquités de la Côte-d'or. Enfin, il est collectionneur. Si une partie de sa collection est hérité de son père, Louis Bénigne Baudot (1765 - 1844), Henri Baudot possède aussi des objets provenant de la nécropole mérovingienne de Charnay-lès-Châlon ou des fouilles de Brochon près de Gevrey. Henri Baudot conduit ces fouilles et publie leurs résultats. Ses dessins des objets découverts sont régulièrement signalés dans les Mémoires de la commission des antiquités de la Côte-d'Or. A son décès une partie de sa collection est léguée au musée de la Commission des antiquités de la Côte-d'or et l'autre est dispersée lors d'une vente publique à Dijon du 14 au 24 novembre 1894.

Baudouin II

  • Personne
  • 1217-1273

Dernier empereur de Constantinople.

Beaune, Philibert

  • Personne
  • 1805-1867

Attaché de conservation au musée de Saint-Germain-en-Laye du 15 mars 1862 à sa mort le 30 décembre 1867.
Auteur du premier Historique du musée impérial en 1867

Beaupré, Jean-Nicolas

  • Personne
  • 1795-1869

Magistrat et historien. Conseiller à la Cour impériale.
Membre correspondant de l'Académie de Strasbourg et de la Société des antiquaires de France.
Fondateurs de la Société d'archéologie de Lorraine.

Bergougnoux, Félix

  • Personne
  • ....-....

Percepteur à Saint-Géry et archéologue amateur

Bernède, Pierre-Emile

  • Personne
  • 1820 - 1900 ?

Correspondant CTG pour la Gironde (?)

Berry, Mary

  • /
  • Personne
  • 1763-1852

Femme de lettres anglaise.

Bert, ? (de)

  • Personne
  • ....-....

Inspecteur des Forêt près Barcelonnette.

Bertrand, Alexandre

  • Personne
  • 1820 - 1902

Alexandre Bertrand, secrétaire de la Commission de Topographie des Gaules dès 1858, est au centre de la vaste organisation de recensement des vestiges archéologiques.
Ancien élève de l’École française d’Athènes, Alexandre Bertrand est d’abord professeur de rhétorique au lycée de Rennes. En 1858, il est nommé secrétaire de la Commission de Topographie des Gaules à 38 ans, peut-être par l’intermédiaire d’Alfred Maury.
Acteur majeur de la recherche archéologique en France, il s'intéresse tout particulièrement à l’étude des mégalithes et prend rapidement la tête de la Revue archéologique. Il effectue de nombreux voyages dans les musées et sur les sites archéologiques, supervise des campagnes de fouilles et contribue à l'élaboration d’un vaste réseau scientifique.
En 1866, Alexandre Bertrand est nommé directeur du musée gallo-romain par intérim, après le départ de Claude Rossignol. C'est à lui que revient l'honneur d'accompagner Napoléon III lors de l'inauguration du musée le 12 mai 1867. Il reste à la tête du musée gallo-romain, devenu musée des Antiquités nationales, jusqu'à sa mort en 1902.

Pour aller plus loin, voir la notice d’Hélène Chew : https://www.inha.fr/fr/ressources/publications/publications-numeriques/dictionnaire-critique-des-historiens-de-l-art/bertrand-alexandre.html

Bertrand, Alfred

  • Personne
  • 1826 - 1912

Correspondance de la CTG pour l'Allier

Résultats 1 à 50 sur 757