Affichage de 757 résultats

Notice d'autorité

Alègre, Léon

  • Personne
  • 1813 - 1884

Historien régionaliste, peintre et collectionneur. Fondateur de la bibliothèque-musée de Bagnols-sur-Cèze en 1858 ou 1859 à partir de ses collections personnelles. La Bibliothèque-musée s’installe en 1868 au deuxième étage de l'hôtel Madier (actuelle mairie). En 1879, la bibliothèque devient distincte du musée et est transférée à l'hôtel Mallet.

Correspondant CTG pour le Gard

André, Ferdinand

  • Personne
  • 1829 - 1898

Correspondant CTG pour la Lozère

Audé, Léon

  • Personne
  • 1820 - 1870

Secrétaire général de la préfecture de Vendée
Maire de la Roche-sur-Yon

Barthélémy, Anatole (de)

  • Personne
  • 1821 - 1904

Anatole de Barthélemy, numismate de renom, rejoint la Commission de Topographie des Gaules en 1861.
Il poursuit une carrière dans la haute administration, tout en se consacrant à sa passion : la numismatique. À 17 ans déjà, il publie un mémoire intitulé « Attribution de médailles gauloises aux Santons » dans le Bulletin de la Société de l'histoire de France de 1838. Son attrait pour cette discipline l’entraîne vers l’histoire et l’archéologie. Il rejoint le Comité des travaux historiques et scientifiques en 1845, en tant que correspondant, et en devient membre permanent en 1861. Sous-préfet de Belfort depuis 1854, il obtient en 1860 une mise en non-activité temporaire qui devient permanente. Proche de Félicien de Saulcy, il est considéré comme une figure majeure de la numismatique. Il marque cette discipline notamment par l'édition de deux manuels, en 1851 et 1866.
Il exerce les fonctions de secrétaire de la Commission de Topographie des Gaules, de 1861 à 1879, remplaçant Alfred Jacobs. Comme Félicien de Saulcy, Alexandre Bertrand, Alfred Maury et Casimir Creuly, il prend une part très active à l'élaboration du musée gallo-romain, en constituant les collections numismatiques.

Castagné, Etienne

  • Personne
  • ....-....

Étienne Castagné est nommé correspondant de la Commission de Topographie des Gaules en 1870.
Depuis le début du XIXe siècle, une longue discussion s'est tenu entre spécialistes pour savoir où placer le site du dernier lieu de résistance des Gaulois après la défaite d'Alesia : Uxellodunum. Pour mettre un terme à la polémique, les autorités locales ont chargé Étienne Castagné, agent voyer chargé de l'entretien des chemins du département, de mener une étude sur les différents sites proposés. En 1866 et 1875, Étienne Castagné publie un rapport avec plans des ouvrages de fortification de l'oppidum de Murcens, du Puy d’Issolud et de l'Impernal à Luzech. Suite à ces résultats, Napoléon III, dans le second tome de l'Histoire de Jules César, déclara le Puy d’Issolud (Lot) comme étant Uxellodunum.

En 1867, les fouilles dirigées par Castagné à Murcens (Lot) ont révèlé pour la première fois une fortification gauloise de type murus gallicus marquant une étape décisive dans la connaissance des oppida. Pour étayer son rapport, en 1868, Étienne Castagné ajoute à une description manuscrite minutieuse, des relevés d'une grande précision et des photographies.

Chantre, Ernest

  • Personne
  • 1843 - 1924

Anthropologue et archéologue, formé par Paul Broca et Gabriel de Mortillet, Ernest Chantre est nommé correspondant de la Commission de Topographie des Gaules en 1870.
En 1876, Ernest Chantre propose au Congrès international d'anthropologie et d'archéologie préhistorique de Stockholm l'adoption d'une légende internationale pour les cartes préhistoriques, qui est très inspirée par celle mise en place par la CTG. Il dirige avec Émile Cartailhac le recueil des Matériaux pour l'histoire primitive et naturelle de l'Homme, entre 1873 et 1888, et devient membre non résident du CTHS en 1891. Il est l'un des membres fondateurs de la Société préhistorique française en 1904.
Ernest Chantre effectue de nombreuses missions officielles en Turquie, en Russie, au Caucase, en Cappadoce et en Égypte, et assure à la France le premier grand chantier en archéologie hittite.
Ernest Chantre devient professeur d'ethnologie et sous-directeur du Muséum de Lyon. En 1922, il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

Chappuis, Charles

  • Personne
  • 1822 - 1897

Correspondant de la CTG pour les Hautes-Alpes

Charles V

  • Personne
  • 1338 - 1380

Charles VI

  • Personne
  • 1368 - 1422

Charles VIII

  • Personne
  • 1470 - 1498

Clerc, Edouard

  • Personne
  • 1801 - 1881

Président de la Cour d'appel de Besançon
Fondateur du musée de Besançon
Correspondant CTG pour la région de Besançon

Cotteau, Gustave

  • Personne
  • 1818 - 1894

Correspondant de la CTG à Sens

Courtiller, Auguste

  • Personne
  • 1794 ? - 1875

Correspondant de la CTG pour le Maine-et-Loire

Henri III

  • Personne
  • 1551-1589

Reinach, Salomon

  • Personne
  • 1858-1932

Ancien membre de l'Ecole française d'Athènes (1880-1882), il est nommé attaché au musée de Saint-Germain-en-Laye en 1886, puis conservateur adjoint en 1893. Après le décès d'Alexandre Bertrand, il occupe les fonctions de directeur du musée des Antiquités nationales, de 1902 à 1932.

Julliot, Gustave

  • Personne
  • 1829 – 1903

Correspondant de la CTG pour l'Yonne.
Président de la Société archéologique de Sens.

Lalande, Philibert

  • Personne
  • 1838 – 1925

Correspondant de la CTG pour la Corrèze

Résultats 251 à 300 sur 757