Affichage de 528 résultats

Description archivistique
Commission de Topographie des Gaules
Aperçu avant impression Affichage :

510 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Dessins d'urnes cinéraires de Garin réalisés par Alfred Ramé

Dessins d'urnes cinéraires en terre noire ou grise provenant de Garin, réalisés à Luchon par Alfred Ramé, correspondant de la CTG (feuillet Cotteau) en septembre 1873. Le document porte une seconde date 15 juillet 1874, peut-être la date d'ajout d'une numérotation ou la date d'envoi du document.

Commission de Topographie des Gaules

Dessins de fibules trouvées à Flassigny et dessin d'une tombelle

Dessins au crayon par Félix de Liénard de fibules en bronze découvertes en 1865 dans 14 tombelles carrées mis au jour au lieu-dit Wargivilliers, commune de Flassigny. "Ces tombelles renfermaient une urne remplie des cendres et ossements calcinés du défunt, divers petits vases en terre et en verre et quelques monnaies de Marcus Agrippa, Tibère et Caligula, tant d'objets qui sont conservées au musée de Verdun"
Dessin au crayon d'une de ces tombelles par Félix de Liénard,membre non résident du CTHS, président de la commission du musée de Verdun et correspondant de la CTG depuis décembre 1865 (feuillet Cotteau).

Commission de Topographie des Gaules

Dessins de haches celtiques en bronze conservées au musée de Lons-le-Saulnier

Dessins à la plume en grandeur naturelle de haches en bronze (vues de face et de profil, poids respectif 266 g et 570 g) , découvertes sur la commune d'Equevillon et conservées au musée de Lons-le-Saulnier (numéros 10 et 236 du catalogue). Les dessins ont été exécutés par Zéphirin Robert, archiviste et archéologue, conservateur du Musée de Lons-le-Saulnier et correspondant de la CTG, et envoyés à la Commission des Gaules.

Commission de Topographie des Gaules

Dessins de haches, pointes de lances et épées

Dessins réalisés par Longuemar de haches, pointes de lances et épées, provenant du musée de Poitiers
Dessins de haches provenant de la région de Poitiers et de Saumur réalisés par Longuemar
Une fiche issue du projet de classification des haches en bronze par Gabriel de Mortillet, réalisée à partir d'un décalque d'un dessin de Longuemar

Commission de Topographie des Gaules

Dessins de l'inscription CIL, XIII, 844 et d'un bas-relief

Dessin de l'autel funéraire CIL, XIII, 844 ainsi que d'un bas-relief en provenance de Bordeaux, les deux dessins ont été réalisés par Pierre-Emile Bernède, peintre, un des membres fondateurs de la société archéologique de Bordeaux et correspondant de la Commission. L'ensemble de dessins (voir aussi la pièce suivante) a été donné par l'auteur et par Pierre Sansas, également correspondant de la Commission (feuillet Cotteau).

Commission de Topographie des Gaules

Dessins des inscriptions CIL, XIII, 751 et 827

Dessins de deux autels funéraires CIL, XIII, 751 et 827 en provenance de Bordeaux, les deux dessins ont été réalisés en 1867 par Pierre-Emile Bernède, peintre, un des membres fondateurs de la société archéologique de Bordeaux et correspondant de la CTG et donnés au musée par l'auteur lui-même et Pierre Sansas, également correspondant de la Commission (feuillet Cotteau)

Commission de Topographie des Gaules

Dessins et photographies d'objets trouvés à Nasium et dessin d'anneaux provenant de Nantois

Dessin d'un bracelet et d'une fibule en bronze trouvés à Nasium, respectivement en 1818 et en 1855, dessins réalisés par Félix de Liénard
Photographie d'un objet zoomorphe et d'une fibule en bronze (numéros d'inventaire 7586 et 7582)
Dessin d'anneaux provenant de Naix ou Nantois par Gabriel de Mortillet.

Commission de Topographie des Gaules

Deux dessins de haches de la collection Jullien

Dessin en grandeur naturelle d'une petite hache en serpentine verte, à tranchant très poli, trouvée à Entrains et appartenant à la collection Jullien
Dessin en grandeur naturelle d'une hache en silex jaune, taillée à éclats, trouvée au Chagnot, appartenant à la collection Jullien.
Les deux dessins ont été réalisés et donnés par Héron de Villefosse.

Commission de Topographie des Gaules

Deux dessins de la même hache en bronze, vue de profil et de face

Deux dessins en grandeur naturelle de la même hache en bronze, vue de profil et de face, portant un n°1804. L'objet est conservé dans la collection Beaudon. L'écriture est celle de Gabriel de Mortillet, le document porte la mention « K du Projet de classification des haches en bronze, trouvée dans un sol marécageux à Mouy. Dessinée d'après Baudon »

Commission de Topographie des Gaules

Deux dessins de sarcophages en plâtre

Planche représentant au 1/20e des sarcophages en plâtre trouvés en janvier 1873 le long des murs de l'église de Nanterre. Ils ont été dessinés par Abel Maître et donnés au Musée de Saint-Germain par le maire de Nanterre. Le dessin porte le numéro d'entrée des deux sarcophages à l'inventaire en mai 1873 (don de M. Maurin, maire de Nanterre) : 20313.

Commission de Topographie des Gaules

Edouard Flouest

Courrier de Monsieur Ed. Flouest, de Chalon-sur-Saône, procureur impérial et membre de plusieurs sociétés savantes, daté du 16 avril 1866 sur papier à en-tête du Parquet, Tribunal civil de Chalon-sur-Saône et Cour d'Assises de Saône-et-Loire.

Flouest, Edouard

Estampages

En archéologie, l'estampage est le relevé des inscriptions sur un papier fort non encollé et bien humecté, appliqué contre la surface et amené, à coups de brosse, à épouser tous les creux. Une fois sec, il se détache et donne une copie négative en relief. Un estampage rudimentaire peut être réalisé par simple frottis à la mine de plomb.

Les estampages ont été réalisés par les membres de la CTG ou envoyés par les correspondants de la CTG, tels que Charles Cournault, conservateur au Musée Lorrain à Nancy. On retrouve sur certains estampages l'écriture du général Creuly.
Les estampages sont très peu explicites : on trouve parfois des mentions de lieux (villes, bâtiments), de dates ou de correspondants qui les ont envoyés. Les lettres d’envois d’estampages à la CTG sont perdues quasi systématiquement. Certains estampages semblent représenter l'inscription dans son ensemble ; d'autres comportent des extraits.

On présente en objet numérique un échantillon de 10 estampages (9 recto et 1 verso).

Commission de Topographie des Gaules

Exercices annuels

Les exercices annuels regroupent la liste des dépenses effectuées pour le personnel et le matériel nécessaire au fonctionnement de la CTG sous le titre "Topographie des Gaules - emploi du crédit de [XXX francs] accordé par le Ministre d’État". Un crédit est donc alloué par le ministère de l'Instruction publique chaque année et réparti en dépenses "Personnel" et dépenses "Matériel". On peut également trouver, selon les années, un résumé des dépenses, les dates précises des achats effectués ou des indemnités versées.

Ne sont reproduites numériquement que les pièces nécessaires à la compréhension générale de chaque dossier (couverture des dossiers et pièces récapitulatives).

Commission de Topographie des Gaules

Exposer les travaux : le Musée gallo-romain

Né par décret impérial du 8 mars 1862 et abrité dans un palais à la haute valeur symbolique, le Musée gallo-romain, aujourd’hui musée d’Archéologie nationale, revêt d’emblée des singularités bien en marge des musées des beaux-arts contemporains. L’investissement de la Commission de topographie des Gaules dans la création de cette institution novatrice et dont plusieurs membres participent à la commission d’organisation, marque vivement la muséographie, ainsi que l’accueil des chercheurs et grand public. Conçu comme un centre de recherche qui vise à rendre accessibles « les archives archéologiques » de la France, ce musée s’impose comme un « musée documentaire » dans lequel photographies, rapports, moulages, estampages, maquettes, relevés archéologiques, dessins, cartes et bibliothèque, rassemblés sur les directives de la CTG, se voient accordés une place de même importance que celle des objets originaux.
Ni les sources sur la Commission de Topographie des Gaules (CTG), ni celles relatives au musée d’Archéologie nationale n’exposent explicitement les liens entre la CTG et le musée gallo-romain, aujourd’hui musée d’Archéologie nationale. Pourtant l’étude attentive de la conception du musée et de son élaboration montre l’empreinte forte et omniprésente de la commission fondée par Napoléon III. Nous retrouvons la CTG parmi les personnalités qui gravitent autour de la toute jeune institution muséale, mais aussi dans la formation des collections et jusqu’aux choix muséographiques.

Commission de Topographie des Gaules

Fiches du projet de classification des haches en bronze

7 fiches du projet de classification des haches en bronze, vraisemblablement réalisées par Gabriel de Mortillet, voir la pièce 1 et 3 (album noir 26 - planches 34 et 29) pour 3 fiches supplémentaires. Ces fiches rassemblent des haches trouvées dans la région de Poitiers mais aussi un exemplaire d'Agen et un autre de Saint-Lô. Elles ont été majoritairement réalisées à partir de décalques de dessins de Longuemar.

Commission de Topographie des Gaules

Fonctionnement

Les archives concernant le fonctionnement de la CTG sont constituées d'une part des comptes-rendus de séances de la Commission et d'autre part de notes et rapports à l'attention du ministre de l'Instruction publique.

Commission de Topographie des Gaules

Résultats 201 à 250 sur 528