Affichage de 1500 résultats

Description archivistique
Collection - Commission de Topographie des Gaules
Aperçu avant impression Affichage :

903 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Pièces isolées

Il s'agit de pièces éparses s'ajoutant au fonds épigraphique : quelques lettres signalant des envois (d'estampages très probablement), des mémoires, des notes. Les documents sont signés par le général Creuly, Léon Rénier ou des correspondants.

Commission de Topographie des Gaules

Planches

L'ensemble des planches regroupe une quantité d'inscriptions classées par lieu géographique (France, Allemagne, Belgique, Luxembourg). Certaines ne sont pas terminées.
Les planches semblent cependant être l'aboutissement du travail que l'on trouve dans les carnets et les estampages. Elles sont toutes signées du général Creuly, sans mention de la Commission de Topographie des Gaules.
On trouve au dos de certaines planches la mention des salles d'exposition où elles ont été installées.
En objet numérique, on trouve un échantillon de 9 planches (8 recto et 1 recto-verso).

Creuly, Casimir

Productions

On trouve au niveau inférieur les documents les plus aboutis du champ d'étude épigraphique issus des données recueillies dans les carnets et les estampages.

Creuly, Casimir

Estampages

En archéologie, l'estampage est le relevé des inscriptions sur un papier fort non encollé et bien humecté, appliqué contre la surface et amené, à coups de brosse, à épouser tous les creux. Une fois sec, il se détache et donne une copie négative en relief. Un estampage rudimentaire peut être réalisé par simple frottis à la mine de plomb.

Les estampages ont été réalisés par les membres de la CTG ou envoyés par les correspondants de la CTG, tels que Charles Cournault, conservateur au Musée Lorrain à Nancy. On retrouve sur certains estampages l'écriture du général Creuly.
Les estampages sont très peu explicites : on trouve parfois des mentions de lieux (villes, bâtiments), de dates ou de correspondants qui les ont envoyés. Les lettres d’envois d’estampages à la CTG sont perdues quasi systématiquement. Certains estampages semblent représenter l'inscription dans son ensemble ; d'autres comportent des extraits.

On présente en objet numérique un échantillon de 10 estampages (9 recto et 1 verso).

Commission de Topographie des Gaules

Robert

  • 2
  • Sous-dossier
  • Tous les carnets ne sont pas datés. Il est très probable que certains datent d'après la fin de la CTG. Sont mentionnées ici les dates extrêmes pour les carnets qui en faisaient mention.
  • Fait partie de Collection - Commission de Topographie des Gaules

Les carnets de Charles Robert sont d'une facture un peu différente des carnets Creuly. Ils comportent, outre les copies d’inscriptions, des tentatives d’estampages, des dessins d’objets mais également des croquis de voyages.
On retrouve ainsi des mentions des villes de Limoges, Périgueux, Bordeaux (et le musée d'Aquitaine), Saintes, Chalon-sur-Saône, Beauvais, Colmar mais également de Cologne, Strasbourg, Mayence, Wassy, Bonn.

Les carnets 2 et 9 à 15 concernent essentiellement Bordeaux ou l'Aquitaine.
Le carnet 3 porte sur Auxerre mais également Beauvais et le musée de Varzy.
Les carnets 4 et 6 concernent le "voyage sur le Rhin" et Bonn.

Il est difficile d'établir un lien certain entre les carnets Robert et la CTG malgré la mention, de temps à autres, sur les documents du général Creuly et de Léon Rénier, épigraphiste et également membre de la CTG.

Robert, Pierre-Charles

Creuly

Les carnets sont signés du général Creuly. Ils sont numérotés de 1 à 25. Néanmoins les carnets portant les numéros 5, 8, 14 et 19 sont manquants.
Chaque page de carnet comporte une à plusieurs inscriptions ou dessins au crayon à papier. Les carnets Creuly comportent parfois des allusions à des estampages.

Le carnet 21 du général Creuly comporte 24 copies d’inscriptions provenant de la Bibliothèque de Strasbourg, inscriptions dont 14 ont été détruites en août 1870. Elles ont été copiées par le général Creuly un peu plus d’un an avant leur destruction et ont fait l’objet de copies soignées comportant des indications précises de dimensions.

Le contenu des carnets ne porte pas uniquement sur les zones associées aux travaux de la CTG.

Creuly, Casimir

Carnets

Il s'agit de carnets de travail comportant des notes et copies d'inscriptions, totales ou partielles, étudiées par Creuly et Robert, mais également des dessins d'objets, des croquis de voyage.
Ces carnets correspondent soit à des voyages spontanés soit à des missions demandées par la CTG. Il reste néanmoins difficile de faire la part entre les deux propositions.
On présente au niveau inférieur un échantillon des carnets de chaque épigraphiste.

Creuly, Casimir

Collecte des données épigraphiques

Cette sous-série rassemble, pour l'essentiel, des documents de travail ( les carnets et les estampages) composant une partie des archives épigraphiques. On y retrouve les carnets qui recensent les observations effectuées par Creuly et Robert au cours des enquêtes épigraphiques qu'ils ont menées ainsi que les estampages d'inscriptions latines probablement effectués par des correspondants de la CTG. Ainsi que des documents administratifs organisant la collecte des documents et l'envoi par les correspondants.

Creuly, Casimir

Épigraphie

Cet ensemble épigraphique est composé de carnets, d'estampages, de planches reprenant des inscriptions ainsi que de pièces éparses, tels que des lettres, des notes ou des mémoires.
L’ensemble de ces documents couvre la quasi-totalité du territoire national (avant 1870) et de l’extension de la Gaule à l’époque gallo-romaine.
Les archives épigraphiques sont liées essentiellement à trois membres de la Commission de Topographie des Gaules : Casimir Creuly, Charles-Alphonse-Léon Renier et Pierre-Charles Robert.
L’étude de ces archives épigraphiques ouvre notamment des perspectives de recherche sur les débuts de l’épigraphie comme science nouvelle, laissée non plus aux mains d’amateurs éclairés, d’érudits locaux (dont on continue à demander à la collaboration) mais structurée comme discipline scientifique.

Carte des bornes milliaires

Carte des bornes milliaires réalisée en 1878 par Héron de Villefosse, elle semble être le point d'aboutissement de l'axe épigraphique dans les recherches de topographie et de géographie historique prévues initialement par la Commission.

Commission de Topographie des Gaules

Résultats 1 à 50 sur 1500