Alésia

Référentiel

Code

Note(s) sur la portée et contenu

Note(s) sur la source

Note(s) d'affichage

Termes hiérarchiques

Alésia

Termes équivalents

Alésia

Termes associés

Alésia

55 Description archivistique results for Alésia

55 résultats directement liés Exclure les termes spécifiques

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 265, cliché 872, boîte 77. Armes (Alesia). Mention au crayon « Manque », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 872, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 267, cliché 875, boîte 77. Armes (Alesia). Mention au crayon « Alise », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 875, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 269, cliché 873, boîte 77. Armes (Alesia). Mention au crayon « Manque », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 873, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5 planche 273. Cliché 868, boîte 77, armes, fibules, etc. (Alésia) avec mention au crayon « Alise », cliché 864, boîte 77 avec mention au crayon « Manque », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 868, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 275, cliché 878, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 878, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 261, cliché 861, boîte 77. Armes (Alesia). Mention au crayon « Alise », vers 1860 (1864 ?). SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 861, boîte 77.

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 262, cliché 865bis, boîte 77. Armes (Alésia). Mention au crayon « Manque », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 865bis, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 263, cliché 865, boîte 77. Armes (Alésia). Mention au crayon « Manque », vers 1860 (1864 ?). SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 865, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 268, cliché 874, boîte 77. Armes (Alésia). Mention au crayon « Alise », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 874, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 272, cliché 870, boîte 77. Armes (Alésia). Mention au crayon « Alise », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 870, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 281, cliché 890, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 890, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 283, cliché 888, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine depuis le Mont-Auxois. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 283, cliché 888, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 285, cliché 883, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 883, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 260, cliché 862, boîte 77. Armes, casque (Alesia). Mention au crayon « Alise », vers 1860 (1864 ?). SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 862, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 266, cliché 871, boîte 77. Armes (Alésia). Mention au crayon « Alise », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 871, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 270. Cliché 869, boîte 77, armes (Alésia) avec mention au crayon « Manque » ; cliché 567, boîte 80 avec mention au crayon « Manque » ; cliché 566, boîte 80 avec mention au crayon « Alise »; vers 1860. SRD
Tirages photographiques réalisés à partir de négatifs sur plaque de verre au collodion humide

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 274, cliché 880, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine, le Mont-Auxois. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 880, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 276, cliché 881, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? Mention au crayon « Alise ». SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 881, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 284, cliché 884, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 884, boîte 78.

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 286, cliché 882, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 882, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 287, cliché 877, boîte 78. Vue du village d’Alise Sainte-Reine (Alésia). Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 877, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 288, cliché 893, boîte 78. Ateliers de recherche en armement de Meudon, dirigés par Auguste Verchère de Reffye. Mention au crayon « Alise », vers 1860 SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 893, boîte 78.

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 289, cliché 891, boîte 79. Reconstitution du siège de César à Alésia, par Verchère de Reffye, dans les ateliers de Meudon. Mention au crayon « Alésia maquette Reffye 11892 » , vers 1860. SRD
A mettre en relation avec la maquette du Camp de César (MAN 11892), réalisée par Abel Maître et offerte par Napoléon III au musée gallo-romain
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 891, boîte 79

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 290, cliché 892, boîte 79. Reconstitution d'une tour en bois du siège de César à Alésia, par Verchère de Reffye, aux ateliers de Meudon. Mention au crayon « Alésia », vers 1860; SRD
A mettre en relation avec la maquette du Camp de César (MAN 11892), réalisée par Abel Maître et offerte par Napoléon III au musée gallo-romain
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 892, boîte 79

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 292, cliché 895, boîte 79. Reconstitution d'une tour en bois du siège de César à Alésia, par Verchère de Reffye, aux ateliers de Meudon. Détail de la haie de défense romaine en bois,
A mettre en relation avec la maquette du Camp de César (MAN 11892), réalisée par Abel Maître et offerte par Napoléon III au musée gallo-romain.
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 895, boîte 79

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 259, cliché 863, boîte 77. Armes. Mention au crayon « Feuille d’Alise Ste Reine » ; vers 1860 (1864 ?). SRD Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 863, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 264, cliché 876, boîte 77. Armes (Alésia). Mention au crayon « Alise », vers 1860. SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 876, boîte 77

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 277, cliché 885, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 278, cliché 887, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché cliché 887, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 279, cliché 886, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ?. Mention au crayon « Alise ». SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 886, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 280, cliché 879, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? Mention au crayon « Alise ». SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 879, boîte 78

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 282, cliché 889, boîte 78. Vue d'Alise-Sainte-Reine. Mention au crayon « Alise », 1859-1861 ? SRD
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 889, boîte 78.

Album blanc 5

Album blanc n°5, planche 291, cliché 896, boîte 79.Reconstitution du siège de César à Alésia, par Verchère de Reffye, dans les ateliers de Meudon. Mention au crayon « Alésia maquette Reffye 11892 » , vers 1860.
A mettre en relation avec la maquette du Camp de César (MAN 11892), réalisée par Abel Maître et offerte par Napoléon III au musée gallo-romain
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide : cliché 896, boîte 79

Album des fouilles d'Alise

Fouilles d'Alise S.te Reine. Commission de la Topographie des Gaules
12 mai 1861 – 7 septembre 1862
Volume à l'italienne réunissant près de 100 plans, cartes et coupes ; dos en cuir orné de nerfs, plats cartonnés et entoilés.
H. 88 x l. 30 cm
Sur le premier feuillet, dédicace de Félicien de Saulcy, président de la Commission de Topographie des Gaules, précisant qu'il est fait don de l'album au Musée de Saint-Germain.
L'album des fouilles d'Alise-Sainte-Reine est conçu probablement en 1866 pour réunir près de 100 pièces d'archives produites lors de la première phase des fouilles impériales menées par la Commission de Topographie des Gaules. Entre avril 1861 et septembre 1862, Félicien de Saulcy, Alexandre Bertrand et Casimir Creuly assurent une conduite des fouilles sur le terrain en quasi permanence, accompagnés par le sous-préfet de Semur Bouillé. Les sommes dépensées s'élèvent à 11 254,09 f sur lesquelles l'empereur a donné 3000 f ; le reste est financé par la CTG.
L'album nous éclaire avec précision et détails sur l'objet des fouilles -retrouver les traces des lignes de siège d'Alésia élaborées par Jules César-, sur leur chronologie, sur les espaces prospectés, et surtout sur le mode opératoire, grâce aux cartes, relevés, plans et coupes réalisés pour la plupart par l'agent-voyer de Flavigny, Paul Millot, et largement annotés.
La méthode de fouille par tranchées, une fois validée par la découverte des fossés de César en mai 1861, est systématiquement mise en œuvre. Les fossés de contrevallation et de circonvallation sont ainsi progressivement révélés.
Malgré le sérieux des résultats obtenus par la CTG, Napoléon III ne publie, dans le tome II de l'Histoire de Jules César, qu'un plan général simplifié, sans utiliser le dossier des fouilles de la Commission. Pourtant, en dépit des limites techniques du XIXe siècle, ce dossier montre des méthodes innovantes pour l'époque, précises et bien documentées, et dont les conclusions ont rarement été prises en défaut par les fouilles récentes.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, centre des archives, inv. BIB 24

Commission de Topographie des Gaules

Album noir, n°5, 54

Fouilles d’Alésia. Feuillet 54 tiré de l’album noir n°5, Côte-d’Or, montrant les relevés au crayon, [1861-1865]. Album noir, n°5, 54 ; SRD

BIB 46489

Auguste Verchère de Reffye, "Les armes d’Alise", Revue archéologique, 1864. Page de couverture. Ouvrage fermé : H. 0,28 m l. 0,185 m.

BIB 46489

Auguste Verchère de Reffye, "Les armes d’Alise", Revue archéologique, 1864. Première page de l’article. Ouvrage ouvert :H. 0,28 m l. 0,365.

Canthare d'Alise - MAN 7564

Coupe à décor végétal, dit canthare d’Alésia
Ier s. av. J.-C. – début Ier s. ap. J.-C.
Argent doré
H. 11,5 ; L. 18,8 cm
Découverte à Alise-Sainte-Reine en septembre 1862
Cette coupe est l’un des objets les plus emblématiques des activités archéologiques de Napoléon III. Il a en effet été découvert en septembre 1862 lors des fouilles financées par Napoléon III et conduites par le commandant Stoffel sur le site de la bataille d’Alesia, à Alise-Sainte-Reine, dans la plaine des Laumes. Encore pris dans sa gangue de terre, ce précieux vase à boire aurait été emballé et envoyé à Biarritz, où se trouvait le souverain, afin de lui laisser le privilège de le déballer lui-même. Il le conserva ensuite pendant plus de quatre ans dans son cabinet de travail au Palais des Tuileries, avant de l’envoyer le 8 avril 1867 au musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines, en vue de son inauguration le mois suivant. La datation de la coupe, peut-être fabriquée en Italie du sud, est, depuis 1862, objet de controverse. Des environs de 75 avant J.-C. pour certains (ce qui a autrefois permis aux plus audacieux de voir en César son propriétaire) elle pourrait dater de l’époque augustéenne au moins pour d’autres. Sa présence dans le sol de la plaine des Laumes ne signifie pas nécessairement qu’elle ait été perdue lors de la bataille de 52 avant J.-C., car Alesia fut aussi une importante ville à l’époque romaine, où un vase de luxe ancien a pu être utilisé et enfoui ou perdu. Les trois graffites gravés à la pointe sous le pied ne permettent pas de clore le débat. Une marque pondérale suggère que la coupe pouvait partie d’une paire et les deux autres inscriptions, en caractères grecs, livreraient le nom de l’orfèvre et celui d’un propriétaire
Musée d’Archéologie nationale et Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, MAN 7564

Carte de la Gaule

Carte de la Gaule sous le proconsulat de César dressée à l'aide des documents géographiques et topographiques du Dépôt de la Guerre par la Commission spéciale instituée au ministère de l'Instruction publique et des Cultes d'après les ordres de S. M. L'Empereur. 1861.
Carte dessinée par Guillet et Chabaud du Dépôt de la Guerre ; lithographie sur papier réalisée par Erhard Schieble, imprimée par l'Imprimerie impériale.
La carte est reliée dans le registre Carte de la Gaule avec les différents états des cartes préparatoires à la lithographie.
Carte : H. 78 x l. 84 cm ; Registre : H. 80 x l. 47 cm
Lors de sa création en 1858, la Commission de Topographie des Gaules a tout d'abord pour mission de réaliser une carte et un dictionnaire associé éclairant les sites mentionnés. Ce travail doit être mené à partir des documents envoyés par les sociétés savantes, mobilisées à la suite de l'instruction de novembre 1857 adressée aux recteurs par le ministre de l'Instruction publique. Le thème retenu de la carte répond aux besoins de Napoléon III pour le tome II de l'Histoire de Jules César : un état du territoire de la Gaule lors de la conquête du général romain. Alfred Jacobs, secrétaire de la CTG, en explique l'élaboration en janvier 1862 : "Sur cette première feuille ont pris place les anciennes peuplades, les lieux mentionnés dans les Commentaires de la guerre des Gaules et dans quelques ouvrages contemporains. On y a suivi les marches du conquérant et de ses légats, et on y a marqué les débris qui datent de l’époque celtique". La carte, remise à l'empereur en décembre 1861, n'aurait pas rencontré le succès attendu : Napoléon III l'aurait écartée, car en désaccord sur le tracé des campagnes de César, la CTG ayant refusé de placer Genabum à Gien et Uxellodunum au Puy d'Issolud. Elle n'est imprimée qu'en une centaine d'exemplaires et n'illustre pas l'Histoire de Jules César.
Pour autant, cette carte de géographie historique a bénéficié de la grande qualité des travaux des militaires du Dépôt de la Guerre, dont plusieurs de ces cadres, comme Antoine-Lucien Blondel et Charles-Raymond de Coynart, sont membres de la CTG. Le Dépôt, depuis la réforme de la cartographie militaire du Premier Empire, travaille à la production de la Carte d'État-major au 80000e, ce qui a amplement profité à l'élaboration des cartes de la Commission.

Saint-Germain-en-Laye, MAN, centre des archives, fonds de la CTG

Commission de Topographie des Gaules

Carte des fouilles d'Alise-Sainte-Reine

"Fouilles d’Alise Ste Reine". Carte indiquant les fossés fouillés en 1861-1862 par les membres de la Commission de Topographie des Gaules (Félicien de Saulcy, Alexandre Bertrand, Casimir Creuly) sur ordre de Napoléon III et sous la direction de l'agent-voyer Paul Millot.
Cette carte a longtemps été exposée dans la salle XIII, appelée Salle d'Alésia ou salle de la Conquête.
Papier collé sur toile. H. 0,62 m, l. 0,765 m.
Centre des archives, Fonds topographique, Côte-d’Or, Alise-Sainte-Reine.

Dessin des armes d'Alise - Bib 46491

Planche d'Édouard Flouest, d’après un dessin du général Creuly gravé par Saunier pour la Revue archéologique
Armes recueillies dans la plaine au-dessous d’Alise
Sans date [après 1861]
Dessin à l’encre rehaussé à l’aquarelle, contrecollé sur papier cartonné, signé Ed. F.
H. : 28,8 cm ; l. : 22,5 cm
Saint-Germain-en-Laye, musée d’Archéologie nationale, Centre des archives, fonds Édouard Flouest, 2018007/14/1
Le 2 juin 1861, alors que les fouilles d’Alise-Sainte-Reine menées à l’instigation de l’empereur par la Commission de Topographie des Gaules ont débuté depuis peu, Édouard Flouest est nommé procureur à Semur-en-Auxois, à quelques kilomètres de là. Dès décembre 1861, il intègre la Société des sciences naturelles de Semur et participe activement à sa réorganisation, notamment en faveur de l’intégration des sciences historiques, au rang desquelles se place l’archéologie.
Ce dessin à l’encre et à l’aquarelle reproduit une planche dessinée par le général Creuly, publiée dans la Revue archéologique du second semestre 1861 dans un article sur les « Armes et objets divers provenant des fouilles exécutées à Alise-Sainte-Reine (Côte-d’Or) ». Édouard Flouest prend une certaine liberté dans la recomposition de la planche et sa mise en couleur. Néanmoins, ses dessins témoignent de l’intérêt porté par les sociétés savantes aux résultats des fouilles menées par Napoléon III et, plus spécifiquement, au site d’Alise-Sainte-Reine.
Ces armes en bronze et en fer proviennent en grande partie des découvertes faites en novembre 1860 au moment du drainage du canal d’écoulement des eaux de la propriété de M. de Gasc, nommé « Fausse rivière », qui ont attiré l’attention de la CTG, et des fouilles qui ont suivi au printemps 1861. Seul le n°23 est une épée trouvée dans le canal de Bourgogne, en bas de la plaine des Laumes. Pour l’auteur de l’article de la Revue archéologique il s’agit sans aucun doute d’armes gauloises « tombées des mains défaillantes des défenseurs d’Alésia », hypothèse invalidée par les découvertes postérieures.
Don de Mademoiselle Flouest au MAN, 1892

Flouest, Edouard

Histoire de Jules César - Tome 2

[Napoléon III], Histoire de Jules César. Tome deuxième, Guerre des Gaules. Paris, Imprimerie impériale, 1866.
In-folio. Plats de couverture en cuir de Russie, ornés d'un décor végétal stylisé en fils d'or ; sur le plat de devant chiffre de Napoléon III ; dos à nerfs richement ornés, damas de soie verte pour les pages de garde, tranches dorées.
Édition originale, de prestige, comprenant 30 cartes, vues et plans gravés en couleur, offerte par l’empereur à la bibliothèque du Musée gallo-romain à l’occasion de l’inauguration de ce dernier le 12 mai 1867.
Le tome II de l'Histoire de Jules César paraît en mars 1866, dans un climat politique tendu et sans la publicité du premier volume. Le procédé éditorial suit celui du tome I : une première parution par l'Imprimerie impériale, luxueuse, en in-folio avec les planches en couleur intégrées ; une seconde publication aux éditions Plon avec son atlas indépendant.
L'oeuvre s'attache à analyser la conquête des Gaules par le proconsul Jules César entre 58 et 51/50 av. J.-C.. Napoléon III confronte le texte de César, complété par Aulus Hirtius et intitulé communément Commentaires sur la guerre des Gaules -ou Comentarii de Bello Gallico-, avec le terrain. En se basant sur une traduction du texte d'Alexandre Bertrand et de Casimir Creuly, et grâce aux multiples travaux des érudits et aux fouilles impériales, l'empereur veut restituer les itinéraires empruntés par les troupes romaines et localiser les sites majeurs des batailles et sièges, comme Bibracte, Avaricum, Gergovia, Alesia ou Uxellodunum. L'accent est porté avant tout sur le génie militaire du général romain, qui en homme providentiel, parvient à discipliner ces peuples gaulois divisés, instables, mais courageux. Le tome II, composé en deux livres, est complété par quatre appendices présentant le calendrier romain, la concordance des heures romaines, une liste des lieutenants de César et une analyse des monnaies antiques trouvées dans les fouilles d'Alise-Sainte-Reine afin de justifier la localisation d'Alésia à Alise.
Enfin, les illustrations sont bien plus nombreuses que dans le tome I, mais frappent par leur rigueur. Des portraits de César et des scènes de bataille, initialement commandées auprès des peintres Gérôme et Brion pour enrichir l'Histoire de Jules César de détails pittoresques, ont été écartés au profit de cartes, plans, paysages et restitutions sobres, vraisemblablement pour conforter le caractère scientifique de l'ouvrage.
Sain-Germain-en-Laye, MAN, bibliothèque, inv. BIB 59.

Le Mont-Auxois

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, «Mont Auxois. Côté est-sud-est ». Verchère de Reffye ? 1859-1861 ?
Tirage sur papier albuminé d’après un négatif sur verre au collodion humide. H. 0,435 m., l. 0,545 m.
Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

Matériel archéologique

Armes découvertes lors des fouilles d'Alise-Sainte-reine(1861-1862) lors de leur arrivée au Musée gallo-romain. Elles sont montées sur un support de bois pour être présentées en vitrine.
Album blanc n°5, planche 259, cliché 863, boîte 77.
Mention au crayon « Feuille d’Alise Ste Reine » ; vers 1860 (1864 ?).
Tirage photographique réalisé à partir d'un négatif sur plaque de verre au collodion humide
MAN, centre des archives, fonds photographique

Portrait Félicien de Saulcy

Portrait signé de Félicien de Saulcy (1807-1880).
Polytechnicien.
Sous-Lieutenant d’artillerie (1831), Lieutenant (1832), Capitaine (1837).
Professeur de mécanique à l'école d'artillerie (1839).
Conservateur du Musée d'artillerie de Paris (1840).
Chef d’escadron (1855).
Sénateur (1859).
Il part en exil en Angleterre avec la famille impériale (1870).
Passionné de numismatique, il est élu membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Il voyage en Turquie, en Égypte, en Palestine et en Syrie entre 1845 et 1850 et y entreprend des fouilles archéologiques.
Il est nommé en 1858 président de la Commission de Topographie des Gaules. A ce titre, il mène de nombreuses prospection et fouilles pour retrouver les traces de Jules César sur le territoire national. Il est chargé par l'empereur Napoléon III de lancer les premières fouilles impériales à Alise-Sainte-Reine.
L'auteur du portrait est connu.
Ce portrait était présenté dans les salles du musée.

Projet EUROPEANA Archaeology

  • EA_001
  • Fonds
  • 1859-2020

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Publication Les armes d'Alise - BIB 46489

Verchère de Reffye, Auguste. "Les armes d'Alise. Notice avec photographies et gravures sur bois", Revue archéologique, 1864.
In-quarto. Tiré-à-part de l'article publié dans la Revue archéologique (p. 337-349). Illustrations : 3 épreuves photographiques sur papier albuminé collées, de A. Villeneuve photographe. Les mêmes photographies, non reliées, tirées sur papier albuminé en plus grand format portent la signature du photographe Augustin Paul Gueuvin.

La diffusion des armes trouvées à Alise-Sainte-Reine entre 1861 et 1865 est un véritable enjeu : leur nombre et leurs typologies apportent la preuve de la localisation d'Alésia à Alise ce que Napoléon III souhaite faire connaître avant même que le tome II de la l'Histoire de Jules César ne soit publié. Auguste Verchère de Reffye est chargé par l'empereur d'en faire l'étude et d'être son porte-parole auprès des savants étrangers, comme ici le docteur Keller de Zurich. L'officier d'ordonnance est passionné d'armement antique auquel il consacre des recherches basées sur l'analyse des textes anciens et sur l'iconographie de la colonne Trajane ; il a suivi de près les fouilles menées à Alise, et il dirige les "ateliers de Meudon" dans lesquels il restitue des armes de jet et suit la restauration des objets venus d'Alise. L'intérêt de cet article publié dans la Revue archéologique, devenue la tribune des grands chantiers impériaux, est triple : Verchère de Reffye propose une étude scientifique des pointes de pilum qu'il juge emblématiques de la guerre des Gaules, il aborde la question de la diffusion par les moulages et la nécessité pour le Musée gallo-romain d'ouvrir un atelier à cet effet, et enfin, il utilise la photographie, qui double les dessins, pour apporter la preuve tangible de la matérialité des armes trouvées à Alise. Ces images sont collées, faute de maîtriser encore les procédés photomécaniques de l'édition, ce qui ajoute au caractère exceptionnel de l'article et à sa renommée.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, centre des archives, inv. BIB 46489

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1861 ? Verchère de Reffye ? « Mont Druot (sic). Vue prise du Mont-Auxois ». Tirage sur papier albuminé collé sur carton, d’après un négatif sur verre au collodion humide. H. 0,438 m., l. 0,68 m. Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1859-1861 ? Verchère de Reffye ? «Mont Auxois. Côté est-sud-est ». Tirage sur papier albuminé d’après un négatif sur verre au collodion humide. H. 0,435 m., l. 0,545 m. Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

Résultats 1 à 50 sur 55