Archives du Musée d'Archéologie nationale

Inventaires et archives en ligne

Bibliothèque de l'Institut de France

Zone d'identification

Identifiant

Forme autorisée du nom

Bibliothèque de l'Institut de France

Forme(s) parallèle(s) du nom

Autre(s) forme(s) du nom

Type

Zone de contact

 

Mme Françoise Bérard

Type

Adresse

Adresse physique

Bibliothèque de l'Institut de France
23 Quai de Conti

Localité

Paris

Région

Nom du pays

France

Code postal

75270

Téléphone

01.44.41.44.10

Fax

URL

Note

Métro, lignes :
7 Pont-Neuf
1 Louvre-Rivoli
4, 10 Odéon
10 Mabillon
4 Saint-Gemain-des-Prés

Bus n° :
24, 27 Arrêt Pont des arts
24 Quai de Conti

Autolib
Stations à proximité :
- rue de l’Amiral de Coligny
- rue de Montfaucon

Vélib
Stations à proximité :
- quai Voltaire - n°7006

Zone de description

Historique

Dès la création, en 1795, de l'Institut national, qui devait constituer un « abrégé du monde savant » et « raccorder toutes les branches de l'instruction », il fut prévu de le doter d'une bibliothèque de travail d’un caractère savant et encyclopédique.

L'Institut s'efforça alors, avec un inégal succès, de reconstituer les bibliothèques des anciennes académies royales qui avaient été supprimées en 1793. En compensation, le Directoire mit à sa disposition la bibliothèque de la Ville de Paris, riche de 24 000 volumes et 2 000 manuscrits. À ce noyau d’origine de la bibliothèque de l’Institut s’ajoutèrent des documents de diverses provenances, issus des confiscations révolutionnaires, ainsi que des dons prestigieux.

Le XIXe siècle et le début du XXe furent une période faste pour la bibliothèque, qui s’enrichit dans tous les domaines. L’étendue, la diversité, la richesse des fonds témoignent de l’autorité intellectuelle exercée par l’Institut sur l’ensemble des activités du monde savant. Des bibliothèques entières, données ou léguées par des particuliers, couvrant des domaines très variés, vinrent se juxtaposer au fonds général.

La bibliothèque abrite depuis 1987 la prestigieuse collection léguée à l’Institut en 1905 par le vicomte belge Charles de Spoelberch de Lovenjoul (1836-1907), irremplaçable pour l’étude du XIXe siècle littéraire, qui fut complétée depuis par des achats et des dons (dont le fonds Madeleine et Francis Ambrière, donné en 2002 et 2008).

Contexte géographique et culturel

La bibliothèque de l’Institut de France est commune aux cinq académies qui le composent : l’Académie française, l’Académie des inscriptions et belles-lettres, l’Académie des sciences, l’Académie des beaux-arts et l’Académie des sciences morales et politiques. Remontant pour la plupart au XVIIe siècle, ces académies furent supprimées en 1793 puis recréées en octobre 1795 sous le nom d’Institut national. La création de la bibliothèque accompagna celle de l’Institut, de par la volonté de ses fondateurs. Soucieux de créer un lien avec l’ensemble de la communauté intellectuelle, l’Institut prévoyait dès son règlement d’août 1796 que ses membres pourraient permettre à des personnes extérieures d’accéder à la bibliothèque, et ce principe est toujours en vigueur.

La bibliothèque occupe son emplacement actuel depuis l’installation de l’Institut en 1806 dans l’ancien collège des Quatre-Nations, devenu Palais de l’Institut. Ses collections, très variées et particulièrement riches pour l’époque moderne et contemporaine, sont estimées à 1 500 000 imprimés et plus de 10 000 manuscrits, sans compter des milliers d’estampes, cartes et plans, dessins, photographies, ainsi que des médailles et divers objets.

A la fois outil de travail et mémoire de l’Institut, la bibliothèque a une vocation patrimoniale et de recherche. Elle recueille la production des académies et des membres de l’Institut et les écrits qui leur sont consacrés, et collecte une documentation française et internationale conforme aux orientations des travaux des académies. Elle est aussi dépositaire de collections de documents rares et précieux hérités de son histoire ou confiés par des donateurs.

Textes de référence

En conséquence du nouveau statut de l'Institut de France et des Académies défini par les articles 35 à 38 du Titre IV de la loi de programme n°2006-450 du 18 avril 2006 pour la recherche, un nouveau règlement général fut approuvé par le décret n° 2007-810 du 11 mai 2007.

Structure administrative

Selon le règlement général du 11 mai 2007, "la Commission des bibliothèques et archives de l'Institut est composée de dix membres, à raison de deux membres élus par chaque académie, auxquels s'adjoignent les secrétaires perpétuels et le chancelier de l'Institut. Son contrôle technique s'étend aux bibliothèques, collections et dépôts d'archives appartenant à l'Institut, à l'exclusion des bibliothèques et des archives propres à chaque académie. Elle veille à leur classement et à leur conservation.
La Commission arrête, dans la limite des crédits qui sont mis à sa disposition par la commission administrative centrale sur les fonds de l’État ou sur les fonds propres de l'Institut, les achats de collections, de toutes autres ressources documentaires telles que les livres, des abonnements aux périodiques ou des abonnements à tout service fourni par internet ou par tout autre moyen. Toute demande de communication de document manuscrit ou authentique à des personnes autres que des membres de l'Institut est soumise à son autorisation. De même, elle autorise les travaux de numérisation, de mise en ligne sur internet ou de communication de documents de toute nature par tous les moyens que ce soit.
Elle donne son avis sur l'acceptation ou le refus par l'Institut des dons et legs d'ouvrages et des collections ainsi que sur les dépôts d'archives. Elle donne son avis au chancelier pour saisine de la commission administrative centrale pour le choix du directeur de la bibliothèque de l'Institut".
A ce jour, la Commission des bibliothèques et archives a pour président Mme Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire perpétuel de l'Académie française.
Le personnel et le budget pour la documentation sont affectés à la bibliothèque par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (direction de l'Enseignement supérieur, sous-direction des Bibliothèques et de l'information scientifique). L'ensemble de l'effectif est de 19 personnes (15 emplois des corps des bibliothèques, 1 emploi de la filière IRTF et 3 emplois administratifs).

Gestion des archives courantes et intermédiaires et politiques de collecte

Depuis sa fondation, et de nos jours encore, la bibliothèque de l’Institut s’enrichit dans trois directions : elle recueille la production des académies et des membres de l’Institut, elle collecte une documentation savante française et internationale conforme aux orientations des travaux des académies ; elle reçoit des collections de documents rares et précieux qui lui sont confiées par des donateurs.

Bâtiments

La salle de lecture est installée depuis 1806 dans une galerie aménagée sous la Révolution. Des cabinets latéraux sont destinés aux membres de l'Institut. Une partie des magasins de la bibliothèque a été rendue plus fonctionnelle dans les années 1960 suite à un réaménagement. D'autres réserves occupent le pourtour de la coupole et les étages au dessus de la salle de lecture.

Fonds

La bibliothèque de l'Institut de France conserve des livres anciens et modernes, des périodiques, des manuscrits et papiers savants, une collection iconographique (dessins, cartes et plans, estampes anciennes et contemporaines, photographies anciennes, ainsi que des objets.
En raison du manque de place, certains fonds sont conservés au Centre technique du livre de l'Enseignement supérieur à Bussy-Saint-Georges (collections de périodiques) et apportés sur demande à la bibliothèque. Une partie des livres scientifiques anciens est déposée et consultable à la bibliothèque de la Cité des Sciences et de l'industrie de La Villette.

Instruments de recherche, guides et publications

L’informatisation des catalogues de la bibliothèque de l'Institut de France est en cours. De ce fait, les catalogues en ligne ne comprennent pas l'intégralité des documents conservés à la bibliothèque. Une recherche complète nécessite la consultation sur place des catalogues sur papier (catalogues imprimés et catalogues sur fiches).

Zone de l'accès

Heures d'ouverture

La bibliothèque est ouverte du Lundi au Vendredi de 12h à 18h.
Le public institutionnel (membres de l’Institut, correspondants, collaborateurs ...) est admis de 9h à 18h.

Horaires réduits
En 2017, la bibliothèque ne sera ouverte que de 10h à 13h, lors des séances publiques de l’Institut, aux dates suivantes :
7, 14, 20 juin / 24, 25 octobre / 13, 15, 21, 24 novembre / 6, 7 décembre

Fermetures
En 2017, la bibliothèque sera totalement fermée aux dates suivantes :
17 avril / 1, 8, 25, 26 mai / 5 juin / 14 juillet / 15 au 31 août / 1er novembre / 25 décembre

Conditions d'accès et d'utilisation

La Bibliothèque de l'Institut est une bibliothèque patrimoniale et une bibliothèque de recherche de dernier recours. Pour y accéder, il convient de disposer de la recommandation de deux membres de l'Institut, appartenant à l'une des cinq académies qui composent cette institution.

Accessibilité

Zone des services offerts

Services d'aide à la recherche

Sur place, plusieurs services sont proposés aux lecteurs : 4 postes de consultation internet et accès aux licences nationales.
La bibliothèque est équipée d’une connexion WIFI. Pour accéder au réseau, merci de vous adresser au personnel pour obtenir le mot de passe.

Prêt individuel
Seuls les membres de l'Institut bénéficient du prêt individuel.

PEB (Prêt entre bibliothèques)
La bibliothèque privilégie la fourniture de copies.

Prêt aux expositions
Les prêts de documents et ouvrages aux expositions sont soumis à l'autorisation de la Commission des bibliothèques et archives de l'Institut de France. Date de la prochaine réunion de la Commission : octobre 2017.
Adresser les demandes à Mme Françoise Bérard au plus tard, un mois avant la date de réunion de la Commission.
Certains fonds documentaires, notamment le fonds Lovenjoul, ne font pas l’objet de prêts, selon la volonté de leurs donateurs.

A noter :
Certaines collections de livres et de périodiques ont été transférées au CTLes, à Marne-la-Vallée.
La cote de ces documents porte généralement la mention « CTL ».
Le délai de communication est de 24 à 48h.
Le coût de la communication est de 2,80 € par volume.
Les membres et le personnel de l’Institut sont exonérés de ces frais.

Services de reproduction

Reproduction pour usage privé
Si le statut ou/et l’état du document le permet, des copies peuvent être réalisées. Ces reproductions sont à usage strictement privé. Elles sont soumises à la législation en vigueur sur la propriété artistique et intellectuelle des auteurs et des éditeurs.

Sur place :
Si l’état du document le permet, des copies peuvent être réalisées gratuitement par les lecteurs munis d’un appareil photo. L’usage du pied et du flash est interdit. Le lecteur s’engage à remplir une attestation de non diffusion des clichés.
Autrement, des copies papier ou sur support numérique peuvent être effectuées par le personnel de la bibliothèque. Prix : 0,50 € la page de texte.

À distance :
Prix : 15 € par tranche de 10 pages, dans la limite de 30 pages + frais de port (si envoi postal). Pour un paiement dans une devise autre que l’euro, ajouter 7,62 € de frais bancaires. Délai moyen d’envoi des reproductions : 1 semaine.
Adresser les demandes à : Mme Sylvie Biet. Mettre en copie Mme Françoise Bérard. Ce service est ouvert toute l’année sauf du 15 au 31 août.
Pour les documents déposés au CTLes (Centre Technique du Livre de l’Enseignement supérieur), prévoir un coût de communication de 2,80 € par volume (voir « Fonds délocalisés »).

Reproduction photographique pour utilisation publique
La reproduction photographique d’un certain nombre de documents de la bibliothèque est disponible :


  • auprès de l’agence photographique de la RMN (Réunion des Musée Nationaux)
  • auprès de Bridgeman Images (au nom du photographe Jean-Loup Charmet)

L’achat de la prise de vue doit être réglé auprès de ces agences.
Si le document n’est pas disponible auprès de la RMN, merci d’adresser les demandes à : Mme Françoise Bérard.

Conditions d’utilisation d’une reproduction photographique

Pour diffuser une reproduction photographique, il est obligatoire d’adresser une demande écrite au directeur de la bibliothèque, Mme Françoise Bérard, en précisant l’utilisation prévue du cliché. La publication à laquelle la reproduction photographique est destinée doit obligatoirement mentionner : le crédit indiqué par le photographe, la localisation du document ou de l’objet reproduit (Paris, Bibliothèque de l’Institut de France) et la cote.
Des droits d’usage ou redevance d’utilisation sont exigibles pour l’utilisation publique d’une reproduction photographique.

Espaces publics

Zone du contrôle

Identifiant de la description

Service des Ressources Documentaires du Musée d'Archéologie Nationale - Domaine Nationale de Saint-Germain-en-Laye

Identifiant du service responsable de la description

Règles et/ou conventions utilisées

ISDIAH (2008).

Niveau d'élaboration

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Site de la bibliothèque de l'Institut de France : http://www.bibliotheque-institutdefrance.fr/

Notes relatives à la mise à jour de la notice

Il est conseillé au lecteur de se rendre sur le site internet de la bibliothèque de l'Institut de France qui fait régulièrement l'objet de mises à jour.
Auteur : Ana Relvas Pires.

Points d'accès

Points d'accès

Contact principal

Bibliothèque de l'Institut de France 23 Quai de Conti
Paris
FR 75270