Affichage de 196 résultats

Description archivistique
Gallo-romain Texte
Aperçu avant impression Affichage :

196 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Fonds Frédéric Moreau

  • 2019003
  • Fonds
  • 1873 - 1897

Le fonds est composé de plusieurs ensembles détaillés ci-dessus (historique de production, mode de classement).
Dans la partie consacrée aux fouilles et explorations dirigées par Frédéric Moreau père, se trouvent 24 registres manuscrits à couverture cartonnée (2019003/1-2019003/24) achetés à la Papeterie Cabasson, 29 rue Joubert à Paris, spécialisée dans les registres. Frédéric Moreau père prend un soin particulier dans le choix de ses registres : le format est identique pour les 19 premiers albums, puis un peu plus grand pour les 5 derniers. La couleur de la couverture change au départ à chaque site fouillé, avant qu’un même registre ne soit consacré à plusieurs fouilles. Des étiquettes mentionnent le nom du site et le numéro du registre dans la série consacrée à ce site (au maximum 4 registres) ; tandis qu’une autre indique le numéro dans la série générale des procès-verbaux (1 à 24). Ces registres contiennent les compte-rendus des fouilles, réalisés au jour le jour et agrémentés de dessins à l’encre ou au crayon et souvent mis en couleur au crayon. Frédéric Moreau père ne rédige pas lui-même et s’adjoint l’aide d’un secrétaire, dont il met en garde le lecteur contre l’orthographe, assurant par ailleurs que les informations sont véridiques sur le fonds. Il semble que sur les 25 années concernées, plusieurs secrétaires se soient succédés. Des pages ou des emplacements sont parfois laissés libres pour des dessins qui n’ont jamais été réalisés (seules des indications et des emplacements réservés attestent parfois les souhaits de l’auteur). Frédéric Moreau ajoute en revanche de fréquentes annotations dans les marges et signe de sa main l’ensemble des registres pour en attester le contenu. Un même registre peut concerner plusieurs sites, qui ne sont pas toujours tous indiqués sur la couverture. En dehors du compte-rendu des fouilles, les registres offrent des statistiques régulières sur le nombre d’objets découverts par périodes, par types et par sites. On y trouve également plusieurs inventaires de la collection Caranda installée dans l’hôtel Moreau à Paris, une liste précieuse des dons d’objets et d’albums Caranda ainsi que deux inventaires de sa bibliothèque archéologique. Des copies de lettres sont régulièrement intégrées aux registres et Frédéric Moreau mentionne régulièrement les visiteurs de ses fouilles et de ses collections.
À ces registres, s’ajoutent un volume relié comprenant les plans levés par L. A. Poussant du dolmen de Caranda (2019003/25), premier site fouillé par Frédéric Moreau père en 1873. Ce dernier informe Alexandre Bertrand le 31 novembre 1873 de l’exécution de ce relevé et demande si le musée serait intéressé. Le cas échéant, il serait possible d’en faire une copie. Ce n’est pourtant qu’en 1920 que le volume relié contenant ces plans est inscrit au registre d’entrée de la bibliothèque du musée des Antiquités nationales.
Quatre listes (2019003/26-2019003/29) concernent la partie de la collection Caranda exposée du vivant de Frédéric Moreau père chez lui au 98 rue de la Victoire à Paris. Ces listes datent de 1897, environ un an avant sa mort et sont à relier aux nombreux listings présents dans les registres de procès-verbaux.
Avec l’arrivée de la collection Caranda, léguée au musée des Antiquités nationales, entre dans les collections d’objets une photographie d’un membre de la famille Moreau (2019003/30) réalisée par le photographe Waléry (probablement Stanislas Julien Ostrorog dit Waléry), photographe résidant à Paris au 9bis rue de Londres. Identifié comme Adolphe Moreau dans le registre d’entrée des collections et daté de 1889, la date ne concorde pas car Adolphe Moreau, frère de Frédéric Moreau père, est déjà décédé. Il s’agirait plus vraisemblablement de Frédéric Moreau père.
L’ensemble suivant comprend tous les éléments (dessins, lithographies, photographie) exposés avec les collections dans la salle Moreau du musée des Antiquités nationales. Ils avaient pour objectif d’illustrer les fouilles et résultats de Frédéric Moreau père alors même que les collections n’étaient pas encore entrées au musée : c’est le cas des huit planches aquarellées réalisées à la demande d’Alexandre Bertrand par Léon Demay, son secrétaire, (2019003/31) et arrivées au musée entre 1879 et 1881. Elles étaient présentées dans un meuble à volets. À l’arrivée de la collection Moreau, les planches sont retirées et deux d’entre elles sont encadrées pour être accrochées sur les murs de la salle consacrée à la donation. En 1909, le petit-fils de Frédéric Moreau père, Félix Frédéric Moreau, offre au musée un portrait de son père (2019003/34), tirage photographique exécuté par Waléry, auteur de la photographie déjà sus-mentionnée. C’est probablement Félix Frédéric Moreau qui apporte et envoie au musée en 1922 un certains nombre de documents iconographiques destinés à figurer dans la salle Moreau. Il s’agit tout d’abord de deux lithographies d’Eugène Cicéri (Paris, 1813-1890) d’après des dessins d’Émile Sagot (Dijon, 1805-vers 1875) représentant le château de Fère-en-Tardenois (2019003/32). Elles ne sont pas datées mais une lithographie à la thématique similaire, incluse dans un ensemble intitulé « Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France » est conservée au musée des Beaux-arts de la ville de Paris et datée de 1857. Puis viennent cinq dessins d’Eugène Varin représentant les fouilles et les lieux caractéristiques d’Armentières (2019003/33), exécutés le 11 octobre 1881 alors que les fouilles de Frédéric Moreau père étaient encore en cours.

Moreau, Thomas Frédéric

MAN 90956

Un fragment de vase en verre gravé figurant une image de Saint Paul, Collection Bellon.

MAN 90956

Un fragment de vase en verre gravé figurant une image de Saint Paul, Collection Bellon.

MAN12553

Lampe Loeschcke I A, homme et Aurige, marque de potier, terre cuite
Provenance Inconnue
L. : 8,7 cm, D. : 6,2 cm, H. : 2,95 cm

MAN29628

Statuette bronze, dieu Mars, grozon. Profil droit.
Au Village
H. : 15,7 cm

MAN29744

Hipposandale, fer
Environs de Valmy (Marne)
L. : 23,5 cm, 11,5 cm, 10,9 cm

MAN65334

Statuette avec anneau d'un cheval au trot harnaché, bronze. Profil droit.
Provenance Inconnue
H. : 10,1 cm, L. : 11,2 cm, l. : 2,6 cm

MAN27952

Figurine en terre cuite : déesse-mère drapée assise dans un fauteuil. Face 2
Toulon-sur-Allier (Allier)

MAN55444

Épingle à cheveux torsadée, os
Alise-Sainte-Reine (Côte-d-Or)
Ier-IIIe s.
L. : 8,2 cm

MAN75791.a

Épingle à cheveux à tête globuleuse, os
Oppidum de Tronoën, Saint-Jean-Trolimon (Finistère)
Ier-IIIe s.
L. : 8,5 cm

MAN87371

Statuette en bronze : Sucellus "Sauvat". Profil gauche.
Tournon ? (Ardèche)

MAN80280.b

Véhicule, fer. Recto.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 53,52 cm

MAN80278.a

Véhicule, élément de structure de., fer
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 25,4 cm

MAN80271

Pelle à feu (fragment), fer. Recto.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 27,3 cm

MAN80271

Pelle à feu (fragment), fer. Verso.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 27,3 cm

MAN79972.c

Hache à douille transversale, fer
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 14,4 cm

MAN80272

Houe (fragment), fer
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 12,5 cm

MAN80264.c

Fer de lance à crochet, fer.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 41,5 cm.

MAN80269

Pioche -polka, fer.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 30,3 cm

MAN80270

Pince de forge, fer.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 38,6 cm

MAN80279.6

Frette de moyeu de roue, décor végétal incrusté, fer, laiton.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
D. : 10,4 cm

MAN90921.b

Bouteille (col de grande.), verre.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
D. : 12,3 cm

MAN90921.a

Bouteille carrée (quatre fragments se raccordant du fonds d'une.), verre. Vue 2.
Châteauponsac, La Bussière-Etable (Haute-Vienne)
IIe s. apr. J.-C.
L. : 15,4 cm

MAN80306

Statuette en bronze, homme nu. 3/4 gauche.
Castel-Meur: Cléden-Cap-Sizun (Finistère)
H. : 8,3 cm

MAN80298

Statuette en bronze du dieu Mars. 3/4 droite.
Pointe-du-Raz: Audierne (Finistère)
H. : 12 cm

MAN90956

Fragment de vase en verre gravé figurant une image de Saint Paul
Collection Bellon

MAN90956

Fragment de vase en verre gravé figurant une image de Saint Paul
Collection Bellon

MAN13690

Casserole de type gödaker, avec marque, bronze.
Villeurbanne (Rhône)
L. : 39,1 cm ; D. : 21 cm

MAN25962

Autel. marbre blanc. Vue 2
Eauze (Gers)
H. : 30,9cm ; l. : 22 cm ; ep. : 18,2 cm ; H. des lettres : 1,9 ; 2 ; 2,5 cm
Inscription latine / marques : Transcription : INCOLVM/...IMIANVS/ INI EX VOTO/..NVM DEDIT/...AMA IRENAEO/...PATRI
Acquisition : 1880.1 Don. : PIETTE.

MAN 17673

Fibule en forme de cheval, bronze, émail ?, époque gallo-romaine, 2e-3e siècle. Collection Jean-Baptiste Muret. Conforme à un dessin de Jean-Baptiste Muret

MAN 23780

Applique de harnais, plaque hexagonale, vulve, deux tenons à l’arrière, bronze, Empire romain, 2e-3e siècle. Collection Jean-Baptiste Muret.
Conforme à un dessin de Jean-Baptiste Muret

MAN 71898

Patère de bain en bronze, découverte dans la Seine à Paris, Ier-2e s. ap. J.-C. L. : 22,4 cm ; D. : 13,1 cm.
Verso, avec mire.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

MAN 1100

Strigile en bronze, prov. du département de l’Eure, Ier-2e s. ap. J.-C. L. : 23,5 cm. ; l. : 2,5 cm.
Vue de 3/4.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

MAN 10918

Pyxide ou encrier, bronze, verre millefiori, provenant du Pas-de-Calais, IIe-IIIe s. ; H. avec les pieds 5,8 ; sans les pieds 5,1 ; l. 5,1 L. 5,1 cm.
Détail du cinquième panneau sans verre millefiori (de la gauche vers la droite) sans mire.

MAN 10918

Pyxide ou encrier, bronze, verre millefiori, provenant du Pas-de-Calais, IIe-IIIe s. ; H. avec les pieds 5,8 ; sans les pieds 5,1 ; l. 5,1 L. 5,1 cm.
Détail du sixième panneau sans verre millefiori (de la gauche vers la droite) sans mire.

MAN 10918

Pyxide ou encrier, bronze, verre millefiori, provenant du Pas-de-Calais, IIe-IIIe s. ; H. avec les pieds 5,8 ; sans les pieds 5,1 ; l. 5,1 L. 5,1 cm.
Vue d'ensemble sans mire.

Fonds Ernest Desjardins

  • 2017003/1-2017003/11
  • Fonds
  • 1865-1884

Le fonds Ernest Desjardins rassemble des archives privées. Il contient principalement des dossiers de travail personnels rassemblant des documents divers : albums, carnets, notes manuscrites, listes, lettres, croquis, dessins, cartes, coupures de presse,…
Cet ensemble a été classé en deux grandes parties qui ont trait à  :

  • Travaux de recherche
  • L’enseignement
    La partie « recherche » réunit ce qui semble être des relevés préparatoires en vue de publication d’ouvrages :
    Notice sur les monuments épigraphiques de Bavai et du musée de Douai, inscriptions, cachets d’oculistes, empreintes de potiers, voies romaines. Douai, 1873 (communication faite à la Société d’agriculture, sciences et arts de Douai. - extrait du T. XI, 2e série, de ses « Mémoires ») , L. Crépin.
    Acta musei nationalis Hungarici. Monuments épigraphiques du musée national hongrois, dessinés et expliqués. Budapest, 1873, impr. De l’Université royale hongroise par les soins de Dom Floris Romer.
    Desiderata du « Corpus inscriptionum latinarum » de l’Académie de Berlin. Notice pouvant servir de Ier (-Ve) supplément. Le Musée épigraphique de Pest. (Les Balles de fronde de la République. Guerre sociale, guerre servile, guerre civile.). Paris, 1873-1876, F. Vieweg.
    Quant à la partie « enseignement », elle rassemble principalement des notes manuscrites de cours qui lui servent, sans doute, pour ses leçons données à l’École pratique des hautes études.
    La plupart des documents ne sont pas datés. Toutefois, l’on peut se référer aux Annuaires de l’École pratique des hautes études (1874-1882) qui mentionnent la liste des élèves et auditeurs de Léon Renier et d’Ernest Desjardins, ainsi que le contenu des séances de cours portant sur divers sujets selon les années : tribus romaines, condition des personnes, cursus honorum, armée romaine,...

Desjardins, Ernest

MAN87371

Statuette en bronze ; Sucellus "Sauvat". Dos.
Tournon ? (Ardèche)
H. : 13,8 cm

MAN29628

Statuette bronze, dieu Mars, grozon. Trois-quart gauche.
Au Village
H. : 15,7 cm

MAN32092

Moule d'oscillum, en terre cuite : tête de méduse ? beige rosé. Verso.
La Guerche-sur-l'Aubois (Cher)
D. maximum : 10,1 cm, H. : 3,1 cm

MAN27952

Figurine en terre cuite : déesse-mère drapée assise dans un fauteuil. Face.
Toulon-sur-Allier (Allier)

MAN13747.a

Aiguille à chas, os
Forêt de Compiègne (Oise)
Ier-IlIe s.
L. : 10,2 cm, l. : 0.5 cm, ep. : 0.35 cm

MAN29158

Peigne à double rangée de dents, os. Verso.
Mont-Chyprès, Lacroix-Saint-Ouen (Oise)
IIIe-Ive s.
L. : 12,4 cm

Résultats 1 à 50 sur 196