Affichage de 884 résultats

Description archivistique
Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
Aperçu avant impression Affichage :

879 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865, page de titre, In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 20 « Camp de César à Gergovia ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 29 « Plan d'Uxellodunum ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865. Planche 2 « Carte générale de l'Italie ancienne ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 14 « Pont de pilotis construit sur le Rhin ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 18 « Plan d'Avaricum ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, Appendice C « Catalogue général des monnaies antiques trouvées dans les fouilles d'Alise », p, 489. In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865, préface, p. I. In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865, préface, p. VI. In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865, quatrième de couverture. In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 1bis « Carte générale des peuples de la Gaule au temps de César ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 1 « Carte générale de la Gaule ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 17 « Carte générale de la campagne de 702 ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, Appendice C « Catalogue général des monnaies antiques trouvées dans les fouilles d'Alise », p, 489. In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865, planche 3 « Carte du bassin méditerranéen ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 1, 1865, planche 4 « Carte de la presqu'île de Peniche ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 24 « Vues du Mont Auxois ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 59

Napoléon III Histoire de Jules César, tome 2, 1866, planche 30 « Détail des travaux romain à Uxellodunum ». In-folio.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 463

Carte d'Alaise et ses environs , éch. : 1/10 000 publiée dans l’Étude sur l'emplacement d'Alésia du baron Stoffel, 1862.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

inv. BIB 463

Carte d'Alise Sainte-Reine et ses environs dressée par les officiers d'état-major pour la nouvelle carte de France, éch. : 1/20 000 publiée dans l’Étude sur l'emplacement d'Alésia du baron Stoffel, 1862

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Tête féminine dite Dame à la capuche (MAN 47019)

Tête féminine intitulée également "Dame de Brassempouy" a été découverte dans la grotte du Pape à Brassempouy (Landes) en 1894, lors des fouilles menées par Édouard Piette.
Sans parler de portrait fidèle, cette statuette donne une image de la femme paléolithique. La tête triangulaire, avec un front large et un menton pointu est encadré par une coiffure quadrillée, interprétée comme une chevelure tressée ou une capuche. On retrouve ce quadrillage sur la tête de la statuette de Grimaldi (MAN 49281). C'est probablement lors de la fouille que la tête s'est fendue sur la joue droite. L'expression du visage est énigmatique et unique parmi les statuettes féminines gravettiennes. On a longtemps imaginé que cette tête avait appartenu à une statuette, pourtant celle-ci est intacte.
Cette statuette est présentée dans la salle Piette du musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, avec l'ensemble de la collection d'Édouard Piette et dans le respect de la muséographie qu'il a réalisée.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Travaux et suivi des travaux du Château de Saint-Germain-en-laye

  • 2016006
  • Fonds
  • 1959-2016

Le fonds rassemble une typologie documentaire propre à l’activité de conservation, de restauration, d’aménagement et d’entretien d’un monument historique.

Nomenclature budgétaire
La nomenclature budgétaire des travaux de restauration est exprimée en titres (annualité), chapitres (spécialité) et articles (unité). Elle se présente sous la forme de chapitres budgétaire. Parmi les titres du budget de l’État nous retrouvons :

  • le Titre III pour les dépenses de fonctionnement des services correspondent aux dépenses courantes de l’État (personnels, fonctionnement, entretien). Dans le cadre du Domaine, il s’agit essentiellement de dépenses pour les travaux d’entretien ou d’intervention ponctuelles auxquels peuvent s’ajouter de travaux d’aménagement ou d’accueil. Les crédits ouverts sur ce titre doivent être consommés dans l’année, c’est la stricte application de l’annualité budgétaire.
  • le Titre V correspond aux dépenses d’investissement de l’État, c’est-à-dire aux travaux de gros œuvres. Ces dépenses concernent les opérations impossibles à mener en une année.

Il existe un cadre particulier du budget des monuments historiques appartenant à l’État, pour lesquelles la nomenclature budgétaire s’exprime essentiellement dans les quelques chapitres suivants :

  • chapitre 31-90 : vacations ;
  • chapitre 34-97 : fonctionnement ;
  • chapitre 35-20 : travaux d’entretien ;
  • chapitre 56-20 : travaux de grosses réparations.

Procédure pour les gros travaux
Le gros œuvre correspond aux travaux de conservation ou de restauration nécessités par l’état des monuments les plus gravement atteints. Ces travaux sont financés sur le chapitre 56-20 article 50. Ils sont menés sous la maîtrise d’ouvrage du SNT. Le maître d’œuvre est l’ACMH territorialement compétent, c’est-à-dire qu’il établit le projet et en contrôle l’exécution. Il travaille en plusieurs étapes :

  1. L’étude préalable (EP) dont l’objectif est d’avoir une connaissance précise des travaux à conduire, et de leur éventuel phasage. Elle fait l’historique du bâtiment et propose des restaurations. Elle a valeur de permis de construire.

  2. Le projet architectural et technique (PAT) fait partie du dossier d’appel d’offres (ou dossier de consultation des entreprises) et complète l’étude préalable. Il sert à la mise en concurrence des entreprises. Il comprend :

    • le cahier des clauses techniques et particulières (CCTP) ;
    • un avant-métré : énumération des unités d’œuvre entrant dans une construction et indication de la quantité nécessaire à chacune d’elles ;
    • des documents graphiques : plans, élévations, coupes, tirages photographiques, photomontages, relevés topographiques, plans cadastraux, etc.
      Un PAT est l’équivalent d’un avant-projet détaillé ou définitif (APD) qui comporte des plans détaillés des parties concernées, la définition des moyens et techniques employés, l’estimation définitive des travaux.
  3. Le marché public se compose de plusieurs pièces :

    • l’appel d’offre est la procédure de mise en concurrence et d’attribution de marché comporte le dossier de consultation des entreprises (DCE), le rapport d’analyse des offres et le procès-verbal de la commission d’ouverture des plis ;
    • l’acte d’engagement : document dans lequel l’entreprise, candidate à un marché public, présente son offre et adhère aux clauses définies par l’acheteur. Cet acte est signé par les deux parties ;
    • bordereau de prix : pièce écrite énumérant de façon détaillée les prix des différents articles ;
    • devis descriptif : description technique de l’ensemble de l’ouvrage et des modes d’exécution, les contraintes techniques et les matériaux utilisés ;
    • devis estimatif : montant estimé des travaux ;
    • devis quantitatif : liste des éléments d’ouvrages (fournitures) ;
    • cahier des clauses administratives particulières (CCAP) : pièce contractuelle rappelant les règles administratives et les pénalités encourues en cas de non-respect du contrat ;
    • cahier des clauses techniques particulières (CCTP) : pièce contractuelle détaillant les fournitures et de leur mise en œuvre ;
    • avant-métré ;
    • documents graphiques.
  4. Le suivi des travaux :

    • l’ordre de service : document enjoignant une entreprise à réaliser les travaux pour lesquels l’accord a été passé ;
    • situation de travaux : pièce établie périodiquement par le maître d’œuvre, indiquant les quantités d’ouvrages (matériaux) et les prix correspondant ;
    • comptes rendus de réunion de chantier ;
    • attachement : document écrit ou graphique réalisé au cours des travaux ou dès la fin servant à l’établissement de mémoires, et permettant la vérification des travaux ;
    • mémoire : état détaillé des travaux exécutés et des sommes dues, dressé par l’entrepreneur ou le maître d’œuvre, à la fin de travaux en vue du règlement ;
    • garantie décennale : garantie due par les constructeurs au maître d’ouvrage pendant dix ans à compter de la réception des ouvrages.
  5. La création du dossier documentaire des ouvrages exécutés (DOE ou DDOE) ou rapport de restauration.
    L’initiative du lancement d’une procédure appartient soit au directeur de l’organisme, soit aux services dépendant de la direction du patrimoine. Au cours des visites pluriannuelles faites par l’ABF, l’ACMH ou le CRMH, l’administrateur constate avec l’aide de ce dernier les désordres. Si ceux-ci sont de faible importance, il voit avec l’ABF comment les réduire, éventuellement sur des crédits d’entretien. S’ils sont importants, l’ABF saisit, en liaison avec l’administrateur, le CRMH du problème. Celui-ci, accompagné de l’ABF et de l’ACMH, prend la mesure des travaux à mener. Le CRMH, après consultation de l’administrateur sur une éventuelle priorité, commande à l’ACMH une étude préalable. La durée de l’étude préalable est de six mois. À la réception de l’étude, le CRMH demande obligatoirement l’avis de l’inspection des monuments historiques et de l’inspection générale des monuments historiques territorialement compétentes. Cet avis est réputé favorablement dans un délai de deux mois, avant de passer à la phase suivante de mise au point du projet de restauration par la commande d’un PAT. Le délai est de sept mois au minimum après la réception de la commande par l’ACMH du PAT. On peut considérer qu’à partir du moment où la commande d’étude préalable a été passée à l’ACMH, un délai moyen de deux ans est inévitable avant le commencement des travaux, compte-tenu des contraintes d’avis, de marchés, de gestion comptable, etc. Le CRMH engage les crédits et parallèlement, passe commande du PAT, prépare les marchés et les appels d’offre, passe les marchés. L’ACMH signe alors les ordres de services aux entreprises et suit le déroulement des travaux. Il importe que le règlement du chantier soit élaboré en concertation entre l’ACMH et le directeur. Chaque réunion de chantier doit se faire en présence du directeur. La réception des travaux est réalisée par l’ACMH, le directeur et le CRMH.

Procédure pour les travaux d’entretien
L’entretien correspond à l’action préventive ou curative, qui, avec des moyens réduits, empêche l’apparition d’un désordre, le supprime ou en arrête l’extension. Elle est l’entière responsabilité du directeur. L’ABF doit au cours de ses visites d’inspection pluriannuelles, le lui rappeler. L’action curative appartient à l’ABF en concertation avec l’ACMH et le directeur. L’ABF est obligatoirement le maître d’œuvre de ces travaux. Il dispose d’un crédit annuel dont il assume la programmation. L’ordre de service des travaux d’entretien est établi suivant un modèle défini. Une copie est adressée au conservateur régional ainsi qu’à l’ACMH. L’ABF signe le permis de feu autorisant l’entreprise à entreprendre des travaux.

Procédure pour les travaux neufs
Dans certains cas, des travaux d’investissement doivent être menés afin d’aménager dans le monument un accueil, des locaux professionnels, voire des bureaux ou des logements. Lorsque ces travaux ne modifient pas les parties sensibles du monument, le régime des travaux sur les immeubles classés parmi les monuments historiques ne s’applique plus. Il faut alors appliquer les textes sur l’ingénierie. Dans la plupart des cas l’initiative appartient au directeur de faire connaître, au travers de son rapport d’activité annuel, ses besoins en matière de travaux d’amélioration : de l’accueil du public, des conditions de travail de ses agents, des logements de service. Un programme détaillé de l’opération doit alors être effectué en liaison avec les utilisateurs du monument, l’ABF, l’ACMH et le CMN afin de vérifier la nécessité et la faisabilité du projet au regard des exigences des biens et du public, et du respect du monument.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Statuette féminine dite "Losange" (MAN 49281)

Cette statuette, sculptée dans de la stéatite verte, a été surnommée le « losange », en raison de sa silhouette, constituée d’un corps généreux, et d’une tête et de membres réduites. La plupart des statuettes féminines ou « Vénus » gravettiennes – d’il y a 25000 ans environ – s’inscrivent elles aussi dans un losange.
La tête est très étroite, de forme ovale, avec un sommet pointu, qui pourrait correspondre à une coiffure conique. Le mention est bien dessiné, à l’encontre du reste du visage. Le cou est dégagé, mettant en valeur des épaules larges et un torse plane. De ce torse, se détachent deux seins volumineux, écartés et aplatis, détourés par des incisions profondes. Les bras, extrêmement fins, sont à peine esquissés et plaqués contre le corps.
Comme la poitrine, le ventre est sculpté en fort relief, très proéminent et détouré par incision. Le sexe est fortement marqué, avec le détail de la vulve. Encadrant d’abord le ventre et le sexe, les jambes se réunissent ensuite pour former une pointe qui semble avoir été anciennement brisée. De chaque côté, les hanches et les fesses sont très saillantes.
Sur la face arrière, on peut voir le dos, très plat, les reins, à la cambrure peu marquée, et les fesses, à la fois écartées et aplaties. Seins, ventre et fesses ont ainsi été façonnés selon des mêmes techniques. Loin d’être réaliste, cette statuette féminine se révèle géométrisée et stylisée.

Autres statuettes sur la même image

Statuette féminine en stéatite verte
Stéatite verte
L. = 3.8 cm ; l. = 1.3 cm ; É. = 1.1 cm
Grottes des Balzi Rossi à Grimaldi (Italie)
Gravettien, vers -29000 / -22000 ans
Fouilles Louis Alexandre Jullien, 1883-1895
MAN 49280 bis

Statuette féminine en os dite « femme au goitre »
Os
L. = 4.5 cm ; l. = 1.4 cm ; É. = 0.9 cm
Grottes des Balzi Rossi à Grimaldi (Italie)
Gravettien, vers -29000 / -22000 ans
Fouilles Louis Alexandre Jullien, 1883-1895
MAN 49283

Tête humaine en stéatite verte
Stéatite verte
L. = 2.5 cm ; l. 1.5 cm ; É. = 2.5 cm
Grottes des Balzi Rossi à Grimaldi (Italie)
Gravettien, vers -29000 / -22000 ans
Fouilles Louis Alexandre Jullien, 1883-1895
MAN 49284

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Sans numéro (ex. B.27, n°533)

Plaque de verre collodion 39x48, « Soldats romains combattants », tableau de Gustave Auguste Brion, initialement peint pour le tome 2 de l'Histoire de Jules César, puis présenté dans la salle XIII du musée des Antiquités nationales.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Sans numéro (ex. B.27, n°533)

Positif de la plaque de verre collodion 39x48, « Soldats romains combattants », tableau de Gustave Auguste Brion, initialement peint pour le tome 2 de l'Histoire de Jules César, puis présenté dans la salle XIII du musée des Antiquités nationales.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Sans numéro (ex. B.27, n°532)

Plaque de verre collodion 39x48, « Attaque d’un camp romain », tableau de Gustave Auguste Brion, initialement peint pour le tome 2 de l'Histoire de Jules César, puis présenté dans la salle XIII du musée des Antiquités nationales.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Sans numéro (ex. B.27, n°532)

Positif de la plaque de verre collodion 39x48, « Attaque d’un camp romain », tableau de Gustave Auguste Brion, initialement peint pour le tome 2 de l'Histoire de Jules César, puis présenté dans la salle XIII du musée des Antiquités nationales.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN*

Moulages d'objets de Haute Égypte musée de Gizeh [information tirée des registres photographiques]

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN*

Objet : SN*
Moulage de fragments de céramique sigilée ?

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN*

Objet : SN*
Moulage de fragments de céramique sigillée ?

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
3 Epées pour la maison Hachette [information tirée des registres photographiques]

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Texte plaque : Fig.6 Partie supérieure d’une épée de bronze à soie plate et pommeau mobile. Aubepierre (Haute-Marne) ; 2/3gr. Nat. (Collection Millon)

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
Panneau religieux compartimenté en scènes, flanqué de colonnes

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Château de Saint-Germain-en-Laye, plafond de la salle « Louis XIV », bois, vers 1682-1685. Vue resserrée sur l'octogone.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Château de Saint-Germain-en-Laye, salle « Louis XIV », cheminée en marbre, vers 1682-1685.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 9, L’empereur harangue ses troupes, Trajan s’embarque dans une birême, il s’avance à l’intérieur du pays et charge au galop, montages des clichés 56 à 65 (numérotation inversée pour cette séquence), n°s d’ordre 82 à 91, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 10, Une bataille s’engage contre des cataphractaires sarmates alliés de Décébale, les Romains reçoivent la soumission de vieillards, de femmes et d’enfants daces, des prisonniers daces sont garrottés, montages des clichés 46 à 55 (numérotation inversée pour cette séquence), n°s d’ordre 92 à 101, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 25, On abat des arbres pour construire des retranchements, les Daces se fortifient de leur côté derrière une triple enceinte, montages des clichés 94 à 103, n°s d’ordre 240 à 249, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 29, Les soldats Romains écoutent une harangue de Trajan, Trajan tient un conseil de guerre, l’armée romaine en marche, montages des clichés 131 à 140, n°s d’ordre 277 à 286, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n°31, Bataille au pied d’une forteresse dace, siège d’une forteresse, montages des clichés 151 à 161, n°s d’ordre 297 à 307, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 33, Construction de nouvelles fortifications romaines, les Daces abandonnent leur forteresse, montages des clichés 171 à 180, n°s d’ordre 317 à 326, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 40, Encerclement et capture de Daces, Daces en captivité, montages des clichés 247 à 257, n°s d’ordre 393 à 403, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
Boucles franques [information tirée des registres photographiques]  ; texte plaque : B.234

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
Tissus des palafittes

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
Stèle à niche avec personnage assis et inscription

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
Texte plaque : Tombeau de Juba II dit tombeau de la chrétienne près de Blida Albert Caise

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Objet : SN
Pierre aux ornements mérovingiens évêché d'Evreux

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Château de Saint-Germain-en-Laye, dessus de la porte remontée dans l’un des bureaux du premier étage, bois, vers 1682-1685.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 1, Système défensif de la frontière romaine de la rive droite du Danube, montages de clichés, n°s d’ordre 1 à 11, clichés 146 à 136, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

SN

Détails du déroulé de la colonne Trajane à partir des photographies réalisées par Augustin Gueuvin en 1862, Planche photographique n° 5, On amène devant l’empereur un prisonnier ou un espion dace, les Romains jettent un pont sur un affluent du Danube, construction d’un poste fortifié par les Romains, l’empereur envoie des cavaliers à cheval en reconnaissance, montages des clichés 67 à 106 (numérotation inversée pour cette séquence), n°s d’ordre 41 à 50, H. : 0,716 m, l. 0,538.
Planche destinée à être montrée dans le musée dans un meuble à volets
Centre des archives, Fonds muséographique.

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Résultats 1 à 50 sur 884