Affichage de 95 résultats

Description archivistique
Alise-Sainte-Reine
Aperçu avant impression Affichage :

88 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Études paléoethnologiques. Âge du Bronze et premier âge du Fer. Album inédit II

Deux poignards, provenant de Crussol (Ardèche) et de Feissons-sur-Salins (Savoie), conservés au musée archéologique de Lyon et dans la Collection Bazin [dessin, 2020001/37/1]. Série de poignards et de pointes, provenant des environs de Sigmaringen et de Ulm, conservés au musée du Prince Hohenzollern (Sigmaringen) [dessin, 2020001/37/2]. Série de poignards et de harpons, provenant du lac de Peschiera (Suisse), conservés au musée de Zurich [dessin, 2020001/37/3]. Poignard, fragments d'épée et de pommeau, provenance non-spécifiée [dessin, 2020001/37/4]. Quatre glaives, provenant de Trévoux (Ain) et de la Vienne, conservés au musée archéologique de Lyon [dessins, 2020001/37/5]. Trois fragments de glaives, provenant d'Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or) et des environs d'Abbeville (Somme), conservés au musée d'Archéologie nationale et au musée de Bordeaux [dessins, 2020001/37/6]. Trois épées, provenant du hameau d'Aliès (Cantal), conservées dans la collection Rames (Aurillac) [dessins, 2020001/37/7]. Trois épées, de provenances diverses dans l'espace germanique [dessins, 2020001/37/8]. Trois épées, provenant de Stoellen, conservées au nouveau musée de Berlin dans la collection des Antiquités du Nord [dessins, 2020001/37/9]. Trois lames, provenant de Suisse, conservées au musée de Bâle [dessins, 2020001/37/10]. Trois épées, provenant de Vaison, Mâcon et de Lyon, conservées dans la collection Lacroix et au musée archéologique de Lyon [dessins, 2020001/37/11]. Trois épées et des fragments de lame, provenant d'Ansberg et de Parsberg, conservées au musée national bavarois (Munich) [dessins, 2020001/37/12]. Une épée, provenant de Saint-Paul (Dordogne), conservée dans la collection Burguet [dessin, 2020001/37/13]. Deux épées, provenant de l'Aude, conservées au musée de Narbonne [dessins, 2020001/37/14]. Quatre épées et fragments, provenances non-spécifiées [dessins, 2020001/37/15-18]. Deux lames d'épées sans pommeaux, provenant d'Orange (Vaucluse), conservées au musée archéologique de Lyon [dessin de L. Brossette, 2020001/37/19]. Une lame d'épée et son fourreau, provenant de l'Ain, conservés au musée archéologique de Lyon [dessin de L. Brossette, 2020001/37/20]. Une lame d'épée sans pommeau, conservée das le musée de Chalon-sur-Saône [dessin de L. Brossette, 202001/37/21]. Trois épées et deux lames de poignards, conservées dans la collection Valentin Smith (Trévoux) [dessin de L. Brossette, 2020001/37/22]. Une lame d'épée, provenant d'un dragage de la Saône, conservé dans la collection Lacroix [dessin de L. Revon, 2020001/37/23]. Quatre lames d'épées, provenance non-spécifiée [dessins, 2020001/36/24]. Trois lames d'épées, dont la première provient du Vaucluse et est conservée au musée archéologique d'Avignon [dessin de L. Brossette, 2020001/37/25-26]. Trois épées sans pommeaux, conservées dans la collection Valenton (?) [dessin de L. Brossette, 2020001/37/27]. Quatre épées et un poignard à la lame décorée, provenant du Wurtemberg (Allemagne), conservés au musée de la Société archéologique de Stuttgart [dessin, 2020001/37/28]. Pommeau, lame et accroches (?), provenance non-spécifiée [dessin de L. Brossette, 2020001/37/29] Trois épées, provenant de Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique), conservées au musée archéologique de Nantes [dessin de L. Brossette, 2020001/37/29]. Une épée avec pommeau et deux épées sans pommeau, conservées au musée de la Société archéologique de Stuttgart [dessins, 2020001/37/30]. Épées, fragments de lames et ciseaux, conservés au musée national bavarois (Munich) [dessins, 2020001/31]. Hache, poignard et deux épées, conservés au nouveau musée de Berlin dans la collection des Antiquités du Nord [dessins, 2020001/37/32]. Épingles et une épée avec pommeaux, conservées au musée de Constance [dessins, 2020001/37/33]. Quatre épées et des fragments d'une lame, conservés au musée national bavarois (Munich) [dessins, 2020001/37/34-35]. Six épées et une lame, conservées au musée du Prince Hohenzollern (Sigmaringen) [dessins, 2020001/37/36-37]. Fragments d'épée, provenant des sépulture de Sion, canton du Valais (Suisse), conservés dans la collection Thioly [dessin de L. Brossette, 2020001/36/38]. Six épées, série de poignards et une hache, provenant de Hallstatt, conservés au Cabinet impérial de antiquités de Vienne (Autriche) [dessins, 2020001/37/39-41]. Fragments de pommeaux et de poignards, trois poignards décorés avec deux fourreaux, épingles et haches décorés, provenant de Hallstatt, conservés au musée national hongrois de Buda-Pesth [dessins, 2020001/37/42-45]. Épée et fourreau décorés, conservés au musée du Prince Hohenzollern (Sigmaringen) [dessins, 2020001/37/46]. Trois fourreaux décorés, provenance non-spécifiée [dessins, 2020001/37/47]. Épingles, fibule, collier et poignard dans son fourreau, conservés au musée de la Société archéologique de Stuttgart [dessins, 2020001/37/48]. Série de cinq types de fourreaux et série d'épées, provenance non-spécifiée [dessins, 2020001/37/49-50]. Carte, issue d'une conférence d'Alexandre Bertrand [planche imprimée, 2020001/37/51] (1878). Fibules, provenant des sépultures de la vallée de Barcelonnette (Basses-Alpes) [dessins, 2020001/37/52]. Quatre fibules, un torque et un bracelet, provenant des sépultures de Peyre-Haute (Hautes-Alpes), conservés dans la collection Chantre et Tournier [dessins, 2020001/37/53]. Trois fibules discoïdales, provenant des sépultures autour de Sanières (Hautes-Alpes), conservées dans la collection Ollivier (Digne) [dessin de L. Revon, 2020001/37/54]. Fibules, provenant du cimetière de Saint-Jean-de-Belleville (Savoie), conservées dans la collection Costa de Beauregard [dessins, 2020001/37/55]. Série de fibules, provenant des tumuli d'Amancey (Doubs), conservées au musée de Besançon [dessin de L. Brossette, 2020001/37/56-58]. Plaque de ceinture à pendeloques et ajourée, provenant du tumulus de Cademène (Doubs), conservée au musée de Besançon [dessin, 2020001/37/59]. Série de différents types de fibules et d'anneaux, provenance non-spécifiée [dessins, 20200011/37/60]. Série de fibules, provenant de La Tène, lac de Neuchâtel (Suisse) [2020001/37/61]. Série d'objets provenant d'Italie [planches imprimées, 2020001/37/62-66]. Série de fibules et deux bracelets, provenance non spécifiée [dessins, 2020001/37/67-69]. Fragments de fibules, accroche et lame de poignard, conservés au musée du Prince Hohenzollern (Sigmaringen) [dessins, 2020001/37/70]. Torque, bracelets et deux fibules discoïdales, dont le torque provient des champs funéraires Maria Rast (Styrie), conservés au musée national hongrois de Buda-Pesth [dessins, 2020001/37/71-73]. Deux fibules, conservées au musée d'Agrum (Croatie) [dessins, 2020001/37/74]. Une fibule à spirale et deux épingles, exposées dans lors de l'Exposition préhistorique de Buda-Pesth [dessins, 2020001/37/75] (1876). Ornement de cheval (?) et anneaux à pendeloques et à crotales, conservés au musée national hongrois de Buda-Pesth [dessins, 2020001/37/76].

Chantre, Ernest

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1859-1861 ? Verchère de Reffye ? «Mont Auxois. Côté est-sud-est ». Tirage sur papier albuminé d’après un négatif sur verre au collodion humide. H. 0,435 m., l. 0,545 m. Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1861 ? Verchère de Reffye ? « Mont Druot (sic). Vue prise du Mont-Auxois ». Tirage sur papier albuminé collé sur carton, d’après un négatif sur verre au collodion humide. H. 0,438 m., l. 0,68 m. Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

SN

"Fouilles d’Alise Ste Reine". Carte indiquant les fossés fouillés en 1861-1862. Papier collé sur toile. H. 0,62 m, l. 0,765 m. Centre des archives, Fonds topographique, Côte-d’Or, Alise-Sainte-Reine.

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1859-1861 ? Verchère de Reffye ? « Côté sud du Mont-Auxois, vue prise du Mont Druot (sic) ». Tirage de 3 vues sur papier albuminé collé sur carton d’après 3 négatifs sur verre au collodion humide. H. 0,43 m, l. 1,03 m. Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1859-1861 ? Verchère de Reffye ? « Mont Plevenel (sic), vue prise du Mont-Auxois ». Tirage sur papier albuminé d’après un négatif sur verre au collodion humide. H. 0,436 m., l. 0,54 m. Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

SN

Plan d’Alésia. Carte de travail pour les fouilles menées à Alise-sainte-Reine, sans date [1861-1865]. Papier collé sur toile. H. 0,36 m., l. 0,505 m. Centre des archives, Fonds topographique, Côte-d’Or, Alise-Sainte-Reine.

SN

Carte  « Fouilles d’Alise-Ste-Reine », dessinée par A. T. Chartier, vers 1865. Papier collé sur toile. H. 0,622m., l. 0,768m.
Centre des archives, fonds topographique, Côte-d'Or, Alise-Sainte-Reine
Prise de vue près restauration.

SN

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, 1861 ?
Verchère de Reffye ?
« Côté sud du Mont-Auxois, vue prise du Mont Druot (sic) »
Tirage de 3 vues sur papier albuminé collé sur carton
d’après 3 négatifs sur verre au collodion humide. H. 0,43 m
l. 1,03 m.
Centre des archives, fonds topographique, Côte-d'Or, Alise-Sainte-Reine.
Prise de vue après restauration.

SN

Plan d’Alésia. Carte de travail pour les fouilles menées à Alise-Sainte-Reine, sans date [1861-1865]. Papier collé sur toile. H. 0,36 m ; l. 0,505 m.
Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise-Sainte-Reine.
Prise de vue après restauration.

Publication Les armes d'Alise (BIB 46489)

Verchère de Reffye, Auguste. "Les armes d'Alise. Notice avec photographies et gravures sur bois", Revue archéologique, 1864.
In-quarto. Tiré-à-part de l'article publié dans la Revue archéologique (p. 337-349). Illustrations : 3 épreuves photographiques sur papier albuminé collées, de A. Villeneuve photographe. Les mêmes photographies, non reliées, tirées sur papier albuminé en plus grand format portent la signature du photographe Augustin Paul Gueuvin.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, centre des archives, BIB 46489

La diffusion des armes trouvées à Alise-Sainte-Reine entre 1861 et 1865 est un véritable enjeu : leur nombre et leurs typologies apportent la preuve de la localisation d'Alésia à Alise ce que Napoléon III souhaite faire connaître avant même que le tome 2 de la l'Histoire de Jules César ne soit publié. Auguste Verchère de Reffye est chargé par l'empereur d'en faire l'étude et d'être son porte-parole auprès des savants étrangers, comme ici le docteur Keller de Zurich. L'officier d'ordonnance est passionné d'armement antique auquel il consacre des recherches basées sur l'analyse des textes anciens et sur l'iconographie de la colonne Trajane ; il a suivi de près les fouilles menées à Alise, et il dirige les "ateliers de Meudon" dans lesquels il restitue des armes de jet et suit la restauration des objets venus d'Alise.
L'intérêt de cet article publié dans la Revue archéologique, devenue la tribune des grands chantiers impériaux, est triple : Verchère de Reffye propose une étude scientifique des pointes de pilum qu'il juge emblématiques de la guerre des Gaules, il aborde la question de la diffusion par les moulages et la nécessité pour le Musée gallo-romain d'ouvrir un atelier à cet effet, et enfin, il utilise la photographie, qui double les dessins, pour apporter la preuve tangible de la matérialité des armes trouvées à Alise. Ces images sont collées, faute de maîtriser encore les procédés photomécaniques de l'édition, ce qui ajoute au caractère exceptionnel de l'article et à sa renommée.

Planche 4

Épée romaine et fragment de fourreau, conservée au musée de Mayence, épée romaine et fourreau, Alise (Côte-d’Or), deux épées gauloises, conservées au musée de Mayence, épée en bronze, dolmen de Peyro-Levado à Miers (Lot) [dessins aquarellés d’Édouard Flouest d’après la planche XIV de la Revue archéologique de 1861 et d’après l’ouvrage Essai sur les Dolmens du baron A de Bonstetten, 2018007/74/4].

Flouest, Edouard

Planche 3

Armes et anneaux en bronze, Alise-Saint-Reine, Nan-sous-Thil [lithographie d’Armand Bruzard pour l’article d’Albert Bruzard, 2018007/14/3].

Bruzard, Armand

Planche 2

Armes et instruments recueillis dans la plaine des Laumes, Alise-Saint-Reine, Nan-sous-Thil [lithographie d’Armand Bruzard pour l’article d’Albert Bruzard, 2018007/14/2].

Bruzard, Armand

Planche 1

Couteau, le premier découvert dans le marais de Pothières, conservé chez de Docteur Bourrée à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or), couteau, Chenôve (Côte-d’Or), conservé chez M. Changarnier à Beaune, trois couteaux, Alise-Sainte-Reine (Côte-d’Or), conservés chez Jules Gaveau au Magny-Lambert (recto), couteau en cuivre, Bougeries, près Genève, conservé au musée de Genève (verso) [dessin aquarellé d’Édouard Flouest, dessin à l’encre d’après une illustration d’un ouvrage de Gustav Karl Ferdinand de Bonstetten, 2018007/76/1] (1872).

Flouest, Edouard

Planche 1

Armes recueillies dans la plaine au-dessous d’Alise-Sainte-Reine (dans la fausse rivière de la ferme de l’Epineuse), fouilles de Napoléon III en 1860-1861 (recto-verso) [dessin aquarellé d’Édouard Flouest, 2018007/14/1].

Flouest, Edouard

Planche 1

Chape de bouclier gaulois, Alise-Sainte-Reine (Côte-d’Or), chape de bouclier gaulois, camp de Chalons, chape de bouclier gaulois, La Tène (Suisse), chape de bouclier gaulois, Saint-Rémy (Marne), chape de bouclier gaulois, Saint-Étienne au temple (Marne), Statue masculine, conservée au musée Calvet d’Avignon [dessins et lithographie d’Armand Bruzard d’un article de Claude Rossignol colorisée, 2018007/78/1] (1866).

Bruzard, Armand

Photographie du matériel archéologique (Album blanc, n°5, p. 259)

Photographie des armes découvertes découvertes lors des fouilles d'Alise-Sainte-reine à leur arrivée au Musée gallo-romain.
Mention au crayon « Feuille d’Alise Ste Reine »
MAN, centre des archives, fonds photographique, Album blanc n°5, planche 259, cliché 863.

Le matériel archéologique découvert lors des fouilles ordonnées par l'empereur Napoléon III à Alise-Sainte-Reine (1861-1865) est abondant. Composé pour l'essentiel de pièces d'armement, les objets, après avoir été restaurés dans les atelier de Meudon dirigés par Auguste Verchère de Reffye, sont fixés sur des planches, selon une mise en scène esthétique, pour y être photographiés. Ces planches sont destinées à être ensuite adaptées dans les vitrines de la salle d'Alésia, appelée également salle de César ou salle de la Conquête, au Musée gallo-romain créé en1862.
La plaque de verre à l'origine du tirage montre l'environnement de la prise de vue : la cour du château de Saint-Germain-en-Laye. Une mention d'août 1864, dans le Journal de Philibert Beaune qui est alors attaché à la conservation du Musée gallo-romain, fait part de l'arrivée des objets restaurés au musée.

Num 655

Bronze , Carnutes. Profil féminin à droite , derrière fleur à cinq pétales. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 655
Avers

Num 655

Bronze , Carnutes. Aigle , la tête tournée à droite , vers un serpent. Prov. fouilles d’Alésia, Num 655
Revers

Num 618

Potin , Sénons. Profil très stylisé à gauche, chevelure faite de petits traits. Ier siècle av. J.-C.Prov. fouilles d’Alésia, Num 618
Avers

Num 618

Potin , Sénons. Cheval filiforme à gauche. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 618
Revers

Num 487

Quinaire, argent, Eduens. Buste de diane , diadémé à droite. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 487
Avers

Num 487

Quinaire, argent, Eduens. Buste de diane , diadémé à droite. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 487
Revers

Num 388

Quinaire, argent, Eduens. Buste féminin à gauche, imité des deniers romains. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 388
Avers

Num 388

Quinaire, argent, Eduens. Guerrier de face , tenant dans la main droite un sanglier enseigne ; légende VIIPOTAL. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 388
Revers

Num 357

Drachme d'argent, Arvernes. Anépigraphe ; tête nue bouclée à droite. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 357
Avers

Num 357

Drachme d'argent, Arvernes. Cheval à gauche; au -dessus volute , au -dessous , anneau perlé, centré d'un point. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 357
Revers

Num 286

Drachme d'argent, Arvernes. Cavalier au galop à droite ; à l'exergue légende EPAD. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 286
Revers

Num 281 ; Num 357 ; Num 286 ; Num 388 ; Num 487 ; Num 618 ; Num 655 ; Num 2726 ; Num 2736

Vue d’ensemble de 7 monnaies provenant des fouilles d’Alésia et de 2 monnaies provenant des fouilles de Gergovie. De gauche à droite et de haut en bas : Num 281 ; Num 357 ; Num 286 ; Num 388 ; Num 487 ; Num 618 ; Num 655 ; Num 2726 ; Num 2736
Vue d'ensemble avec mire

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Num 281 ; Num 357 ; Num 286 ; Num 388 ; Num 487 ; Num 618 ; Num 655 ; Num 2726 ; Num 2736

Vue d’ensemble de 7 monnaies provenant des fouilles d’Alésia et de 2 monnaies provenant des fouilles de Gergovie. De gauche à droite et de haut en bas : Num 281 ; Num 357 ; Num 286 ; Num 388 ; Num 487 ; Num 618 ; Num 655 ; Num 2726 ; Num 2736

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Num 281

Statère de laiton , Arvernes. Anépigraphe, tête nue bouclée à gauche. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 281
Avers

Num 281

Statère de laiton , Arvernes. Cheval à gauche ; au-dessus S couché ; au-dessous amphore. Ier siècle av. J.-C. Prov. fouilles d’Alésia, Num 281
Revers

Monnaies gauloises retrouvées à Alise et Gergovie (N281, N286, N487, n357, N388, N618, N655, N2726, N2736)

Monnaies découvertes à Alise-Sainte-Reine et à Gergovie
Pour les monnaies d’Alise-Sainte-Reine : fouilles de Napoléon III (1862 – 1865), don au MAN en 1867.

Arvernes - Statère de laiton, 6,24 g., Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : anépigraphe ; tête nue bouclée à gauche.
Revers : cheval au galop à gauche ; au-dessus S couché ; au-dessous amphore.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N281.
Arvernes - Drachme d’argent, 2,39 g. Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : anépigraphe ; tête bouclée à gauche.
Revers : cheval à gauche; au-dessus volute; au-dessous anneau perlé, centré d’un point.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N357.

Arvernes - Drachme d’argent, 2,44 g., Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : buste à droite ; diadème dans les cheveux ; collier perlé. Autour du cou ; volute devant le visage.
Revers : cavalier au galop à droite ; à l’exergue légende EPAD.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N286

Éduens - Quinaire d’argent, 1,92 g Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : buste féminin à gauche (Diane ou Vénus) imité des deniers romains.
Revers : guerrier de face, tenant dans la main droite un sanglier enseigne et une hampe bouletée au sommet et dont la main gauche est posée sur un bouclier. À droite de haut en bas, légende VIIPOTAL.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N388

Éduens - Quinaire d’argent, 1,89 g, Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : buste de Diane à droite, diadème dans les cheveux. À droite de l’effigie, hampe surmontée d’un globule
Revers : cavalier gaulois à droite, tenant un sanglier enseigne.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N487

Sénons - Potin, 2,07 g., Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : profil très stylisé à gauche, la chevelure formée de petits traits composant une sorte de cimier.
Revers : cheval au galop à gauche.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N618

Carnutes – Bronze, 3,37 g., Alise-Sainte-Reine, 1er siècle av. J.-C
Droit : profil féminin à droite, la chevelure en chignon sur la nuque ; derrière fleur à cinq pétales.
Revers : aigle aux ailes éployées, à la tête tournée à droite. Vers un serpent enroulé, annelets dans le champ.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N655

Arvernes - Drachme d’argent, 2.30 g., Gergovie, 1er siècle av. J.-C
Droit : buste à droite ; collier perlé autour du cou. De part et d’autre de la tête légende PIC-TILOS.
Revers : cheval au galop à droite ; au-dessus volute ; au–dessous : fleuron.
Trouvée en surface, collection Chassaing acquise par le MAN en 1872.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N2726

Tolosates - Drachme d’argent. 2,45 g., Gergovie, 1er siècle av. J.-C
Droit : tête à gauche, la chevelure bordée par des S ; la rangée inférieure composée de Y pointés vers le bas.
Revers : croix bouletée au centre ; globule et lunule, premier, deuxième et quatrième cantons ; au troisième : globule et lunule.
Saint-Germain-en-Laye, MAN, N2736

La numismatique apporte des preuves irréfutables sur la localisation du site d’Alésia à Alise-Sainte-Reine près des Laumes (Côte d’Or). Le monnayage romain recueilli se caractérise par des émissions toutes antérieures à 54 av. J.-C . Les monnaies gauloises exhumées, offrent un échantillon des peuples ayant participé à l’armée de secours et sont représentatives de la circulation monétaire en 52 av. J.-C (argent , bronze , potin ). Les espèces en or sont de bas titre, car l’utilisation de l’or frappé décline. La récolte présente plusieurs monnaies inédites ou rares pour l’époque, dont un ensemble de 62 bronzes d’Espanactus qu’il serait impossible de réunir aujourd’hui en rassemblant les exemplaires de tous les musées, collections privées et marchands. Enfin la présence de deux statères de Vercingétorix en laiton, dont un à la tête casquée, inconnus avant. les 600 monnaies issues des fouilles de l’ empereur Napoléon III , mélangées , dans les fossés du camp D à des armes , boucliers , casques et aux tombereaux d’ossements humains et de carcasses de chevaux (non ferrés) témoignent bien des affrontements acharnés qui eurent lieu à Alésia durant le siège.

MAN55444

Épingle à cheveux torsadée, os
Alise-Sainte-Reine (Côte-d-Or)
Ier-IIIe s.
L. : 8,2 cm

MAN10167

Objet : MAN10167
Casque venant d'Alésia ; texte plaque : B.234
Entrée au musée en 1869

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

MAN 52728

Paire de Fibules ansées dissymétriques à 5 digitations et à pied droit, argent doré, Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or), Longueur : 8,5 cm
Largeur : 5,4 cm
verso

MAN 52728

Paire de Fibules ansées dissymétriques à 5 digitations et à pied droit, argent doré, Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or), Longueur : 8,5 cm
Largeur : 5,4 cm
recto

Le Mont-Auxois (SN)

Alise-sainte-Reine, vue panoramique, «Mont Auxois. Côté est-sud-est ».
Auteur : Verchère de Reffye ?

Au cœur d’un vif débat visant à déterminer son emplacement, Alésia concentre les passions. La méthode appliquée par la Commission de Topographie des Gaules se veut rigoureuse et résolument moderne, afin de prouver de manière scientifique la localisation d’Alésia à Alise-Sainte-Reine. Les photographies qui nous sont parvenues de cette époque – plaques de verre et épreuves – sont nombreuses et embrassent l’ensemble du territoire environnant le Mont-Auxois autour duquel ont eu lieu les batailles et s’est implanté le siège décrit par César. Ces vues permettent d’appréhender le site dans sa totalité, et d’en apprécier les atouts stratégiques que peuvent mesurer les militaires que sont le général Creuly, Félicien de Saulcy, puis Eugène Stoffel et Auguste Verchères de Reffye présents à Alise. « À la science militaire la tâche d’expliquer l’usage des armes, le plan des batailles, de reconstruire tout l’appareil de l’attaque et de la défense » écrit Verchère de Reffye en 18651.
L’auteur de ces photographies et leur date nous sont inconnues. La série des plaques de verre est homogène, leur taille est identique (27 × 33 cm), la technique au collodion humide est constante. Nous aurions des vues produites à une même période, comme le confirme l’état de la végétation.
L’absence de la statue colossale de Vercingétorix érigée sur le Mont-Auxois date leur production d’avant 1865 ; celle des tranchées de fouille plaide pour des prises de vue réalisées avant que ne débutent les travaux de la CTG à la fin d’avril 1861. Nous aurions peut-être là des photographies faites lors des voyages de repérage des membres de la commission, et pendant les travaux de lever de errains réalisés par le Dépôt de la Guerre pour la création des cartes d'état-major, entre 1859 et 1861.

Centre des archives, fonds topographique, Côte-d’Or, Alise.

Deuxième rapport sur les travaux de la Comission de Topographie des Gaules

Le document présenté en objet numérique est le deuxième rapport sur les travaux effectués par la Commission de Topographie des Gaules adressé au ministre de l'Instruction publique G. Rouland et signé par le président de la CTG, Félicien de Saulcy. Rédigé le 21 août 1861, il a été remis au ministre en octobre 1861.

Saulcy, Louis Félicien Joseph (de)

Résultats 1 à 50 sur 95