Aperçu avant impression Fermer

Affichage de 9 résultats

Description archivistique
Creuly, Casimir Avec objets numériques
Aperçu avant impression Affichage :

Arrêté de nomination du Général Creuly

"Le Ministre Secrétaire d'Etat au département de l'Instruction publique et des Cultes,

Vu l'arrêté du 17 juillet 1858 par lequel une Commission a été instituée à l'effet de procéder à l'examen et à la classification des documents concernant la préparation d'une carte des Gaules aux premiers siècles de l'ère chrétienne ;

Arrête :

M. le Général Creuly est nommé membre de la dite Commission.

Fait à Paris le 26 mars 1859
Signé : Rouland"

Ministère de l'Instruction publique

MAN25904

Objet : MAN25904
Petit autel avec Mercure et un dauphin collection du général Creuly vue dauphin
Entrée au musée en 1880

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

MAN25904

Objet : MAN25904
Petit autel avec Mercure et un dauphin collection du général Creuly vue Mercure et dauphin
Entrée au musée en 1880

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Lettre de recommandation du Général Creuly

"Monsieur le Ministre et cher Collègue, [destinataire en bas de page : Monsieur le Ministre de l'Instruction publique et des Cultes]

Lorsque vous avez institué, l'an dernier, la Commission de Géographie des Gaules, vous m'avez invité à vous désigner les officiers que je jugerais le plus propres à y être appelés, et vous avez choisi, sur ma proposition, Mr. le Général Blondel et Mr. le Commandant de Coynard. Vous avez pu reconnaître, depuis, que ces deux désignations étaient excellentes.

Je viens aujourd'hui, un peu tard, mais mieux vaut tard que jamais, vous en proposer une troisème, que je regrette bien de ne vous avoir pas indiquée tout d'abord : c'est celle du Général Creuly.

Mr. le Général Creuly a eu toute sa vie la passion des études ethnographiques, archéologiques et géographiques. Il y a consacré tous les loisirs que son service lui laissait, et aujourd'hui qu'il est entré dans le cadre de la réserve, il n'a plus d'autre occupation. Il a longtemps servi en Algérie et il y a fait de savantes recherches sur la géographie ancienne de ce pays. C'est lui qui a fondé la société archéologique de Constantine. Il y a quelques années l'Institut couronnait un mémoire qu'il avait présenté sur la géographie de l'Afrique. Il a fait également une étude particulière de la Géographie des Gaules, des Commentaires de César, de l'Itinéraire d'Antonin, et des principaux documents que nous ont laissés les Anciens. Il possède d'ailleurs une connaissance approfondie des langues grecque et latine et je sais qu'il s'est occupé avec fruit de linguistique.

Homme de sens et d'intelligence avant tout, érudit, sagace, passioné pour la science, il rendrait j'en suis sûr, d'importants services à la Commission de Géographie des Gaules ; et je sais par lui même, car je l'ai consulté avant de vous écrire, qu'il est tout disposé à les rendre.

Recevez Monsieur le Ministre et cher Collègue, la nouvelle assurance des mes sentiments de sincère attachement et de haute considération.

Le Maréchal Ministre de la Guerre"

Commission de Topographie des Gaules

MAN25904

Objet : MAN25904
Petit autel avec Mercure et un dauphin collection du général Creuly vue vase
Entrée au musée en 1880

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Musées de Saint-Germain et Carnavalet

« Album VII » : relevés d’inscriptions à l’encre et au crayon et annotées du musée de Saint-Germain, du musée Carnavalet et sur des estampages de La Blanchère (description, transcription, dimensions, indications bibliographiques), un dessin au crayon de la ville de Dieppe-Le Pollet, des croquis de portulans français (XVIe siècle principalement).

Carte des fouilles d'Alise-Sainte-Reine (SN)

"Fouilles d’Alise Ste Reine".
Dessinée par Chartier, du Dépôt de la Guerre.
Carte au 10 000e indiquant les fossés fouillés en 1861-1862 par les membres de la Commission de Topographie des Gaules (Félicien de Saulcy, Alexandre Bertrand, Casimir Creuly) sur ordre de Napoléon III et sous la direction de l'agent-voyer Paul Millot.
Centre des archives, Fonds topographique, Côte-d’Or, Alise-Sainte-Reine.

L’emplacement d’Alésia a requis toute l’attention de Napoléon III et a mobilisé de très nombreux savants. L’empereur souhaitait apporter les preuves scientifiques décisives sur le lieu emblématique de la grandeur de César qu’il situait à Alise-Sainte-Reine, et voulait clore la querelle qui opposait les partisans d’Alise (Côte-d’Or) à ceux d’Alaise (Jura).
Les membres les plus actifs de la Commission de Topographie des Gaules (CTG) -Félicien de Saulcy, Casimir Creuly et Alexandre Bertrand-, attachés dès la création de celle-ci en 1858 à localiser les sites des huit campagnes de César dans les Gaules, effectuèrent des repérages sur le site bourguignon en 1859 à partir des Commentaires. Ils engagent des fouilles en avril 1861, en confiant la direction des équipes à l’agent-voyer Paul Millot et au chef de chantier Victor Pernet, cultivateur à Alise. Il s’agissait de retrouver avant tout les ouvrages du siège de César. Durant onze mois, la CTG, est parvenue à situer une partie des fossés de contrevallation et de circonvallation. En septembre 1862, Napoléon III, désireux d’accélérer les fouilles, chargea Eugène Stoffel de reprendre le chantier.
Les fouilles d'Alise-Sainte-Reine occupent une place privilégiée dans le tome 2 de l'Histoire de Jules César, rédigé par Napoléon III, et publié en 1866.
Cette carte, emblématique des premières fouilles impériales, a longtemps été exposée dans la salle XIII, appelée Salle d'Alésia ou salle de la Conquête.