Ministère de l'Intérieur. Direction des Beaux-Arts

Zone d'identification

Type d'entité

Collectivité

Forme autorisée du nom

Ministère de l'Intérieur. Direction des Beaux-Arts

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

  • Ministère de l'Intérieur. Division des Beaux-Arts (1848-1852)

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1834-1852

Historique

  • Direction des Beaux-Arts

En 1834, la direction des Beaux-Arts quitte le ministère du Commerce et des Travaux publics pour rejoindre le ministère de l'Intérieur où elle avait vu le jour dès 1789.
La direction des Beaux-Arts voit ses attributions modifiées en 1848 et récupèrent la gestion des musées nationaux.
D'octobre 1848 à décembre 1851, deux commissions permanentes sont créées : la commission des Beaux-Arts et la commission des théâtres. La commission permanente des Beaux-Arts est chargée de donner son avis sur l’emploi et la répartition des crédits, sur les répartitions d’ouvrages d’art, sur les écoles d’art et sur les expositions.
Le nom du service change peu : il devient tour à tour « direction » et « division ».

  • Bureau des Monuments historiques

La fonction de conservation des monuments historiques est assurée par le département Beaux-Arts, qui voit le jour dès 1789 avec la nomination de François-Emmanuel Guignard de Saint-Priest comme ministre de la Maison du roi.
Aucun service n’est véritablement dédié aux monuments historiques, mais dès 1819 le ministère de l’Intérieur consacre un budget à "la conservation des anciens monuments".
Le 23 octobre 1830, un poste d’inspecteur général des monuments historiques est créé sur ordonnance royale au sein du bureau des Beaux-Arts. François Guizot, ministre et secrétaire d’État au département de l’Intérieur, propose au roi Louis-Philippe de nommer Ludovic Vitet comme premier inspecteur. Il est remplacé en 1834 par Prosper Mérimée. L'inspecteur général a pour mission de veiller à la conservation des monuments historiques.
Le 29 septembre 1837, une commission des Monuments historiques est créée au ministère de l’Intérieur. Elle est chargée de sélectionner les monuments à entretenir et à restaurer, et répartit les crédits alloués à la sauvegarde. Elle publie en 1840 la première liste des monuments classés.
Le bureau en charge des monuments historiques est créé le 19 février 1839 au sein de la direction des Monuments publics et historiques au ministère de l'Intérieur. Il est transféré à la direction des Beaux-Arts le 25 septembre de la même année pour y rester durablement. À sa création, le bureau regroupe l’inspecteur général ainsi que la commission des Monuments historiques.
Ce premier bureau se maintient de 1839 à 1848, puis il est supprimé provisoirement. La fonction administrative continue à être exercée au sein de la division des Beaux-Arts (au bureau des Beaux-Arts, des Musées et des Monuments historiques) jusqu’à ce que le bureau en charge des monuments historiques soit rétabli en 1853.

Lieux

Statut juridique

Service de l'administration centrale

Fonctions et activités

Textes de référence

Ordonnance du 6 avril 1834 réglant les nouvelles attributions des ministères de l'Intérieur et du Commerce : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k486412q/f196.image

Ordonnance du 19 février 1839 créant un bureau des Monuments historiques au sein du ministère de l'Intérieur : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5836309c/f7.image ;

Arrêté du 30 septembre 1839 réorganisant la composition de la commission des monuments historiques

Traité du 18 mars 1848 faisant entrer les musées royaux dans les attributions du ministère de l'Intérieur ;

Arrêtés du 29 octobre 1848 portant nomination d'une commission permanente des Beaux-Arts et d'une commission permanente des théâtres : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5539698m/

Organisation interne/Généalogie

La division des Beaux-Arts (dirigée par Cavé) comprend un bureau des Beaux-Arts, un bureau des Théâtres, un bureau Imprimeries et Librairies et un bureau des Monuments historiques (à partir de 1839).

Le bureau des Monuments historiques est le deuxième bureau de la direction des Beaux-Arts.
Il est composé d’un chef (M. Grille de Beuzelin puis M. de Courmont et enfin Eugène Viollet-le-Duc), d’une Inspection des Monuments historiques (constitué du seul inspecteur-général Prosper Mérimée) et de la Commission des Monuments historiques.

Contexte général

Zone des relations

Entité associée

Ministère de la Maison de l'Empereur (Second Empire) (1852-1870)

Identifiant de l'entité associée

/

Type de la relation

temporelle

Type de relation

Ministère de la Maison de l'Empereur (Second Empire)

est le successeur de

Ministère de l'Intérieur. Direction des Beaux-Arts

Dates de la relation

Description de la relation

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

/

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

D'après la notice descriptive élaborée par les Archives nationales : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/NP/FRAN_NP_051120
Et d'après l'état général des fonds des Archives nationales (Paris), F/21 Beaux-Arts : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/series/pdf/F21-2010.pdf

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés