Comité des travaux historiques et scientifiques

Zone d'identification

Type d'entité

Collectivité

Forme autorisée du nom

Comité des travaux historiques et scientifiques

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

  • CTHS
  • Comité des travaux historiques
  • Comité de la langue, de l'histoire et des arts de la France de 1851 à 1858
  • Comité des travaux historiques et des sociétés savantes de 1858 à 1881

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1834 - aujourd'hui

Historique

Fondé par Guizot en 1834 dans le but d'impulser, orienter, coordonner et financer la recherche en histoire, le Comité est rattaché au ministère de l'Instruction publique, division des Sciences et Lettres.
En lien avec les sociétés savantes, le Comité est chargé de recueillir, examiner et publier les travaux importants inédits en histoire mais également en histoire de l'art, littérature et philosophie. Les correspondants qui sont alors nommés appartiennent à des sociétés savantes provinciales et, suivant les instructions générales précises du Comité, commencent leurs recherches et et leurs travaux d'organisation des documents dans les archives et les bibliothèques. Fin 1835, plus de 140 personnes travaillaient en collaboration avec le Comité des travaux historiques.
En 1837, le nouveau ministre de l'Instruction publique, Narcisse de Salvandy, relie le Comité à l'Institut de France et crée cinq sections (ou comités) sur le modèle des académies (Comité de la langue et de la littérature, Comité de l'histoire positive et des chroniques, chartes et inscriptions, Comité des sciences, Comité des arts et monuments, Comité des sciences morales et politiques). A la recherche est ajoutée la publication d'instruments de travail (dictionnaires, manuels) et les membres du Comité émettent un avis sur les ouvrages susceptibles de recevoir une aide du ministère.
Une bibliothèque est créée en 1838 regroupant les ouvrages publiés, ceux des sociétés savantes mais également les manuscrits, dessins et relevés envoyés au Comité.
En 1851, le Comité est à nouveau réorganisé par le ministre Hippolyte Fortoul, et prend le nom de Comité de la langue, de l'histoire et des arts de la France, formé de trois sections : philologie, histoire et archéologie. Le "Bulletin des sociétés savantes" est créé où sont présentés les comptes rendus des travaux publiés.
En 1858, une nouvelle appellation est donnée par le ministre Gustave Rouland : Comité des travaux historiques et des sociétés savantes. 3 prix annuels sont créés pour financer la recherche en récompensant les meilleurs mémoires envoyés par les sociétés savantes. La même année, une section sur les sciences est également créée. Enfin, le Comité a pour projet de publier trois ouvrages (80 volumes) :

  • le dictionnaire géographique de la France (le futur dictionnaire topographique)
  • le répertoire archéologique
  • une description scientifique de la France dans les domaines géologiques, botaniques, météorologiques et statistiques.
    En 1861, est créée une réunion des représentants des sociétés savantes à Paris, modifiant les buts et les missions du Comité et permettant la distribution de prix. Les communications issues de ces rencontres étaient publiées. Un deuxième congrès eu lieu en 1863 et à partir de là des réunions régulières furent instituées.
    En 1865, la "Revue des sociétés savantes" (remplaçant le "bulletin" depuis 1858), réorganisée, continue à paraître grâce au Comité.
    Les dernières transformations importantes du XIXe siècle furent impulsées par Jules Ferry. Le Comité est rattaché en 1875 à la direction de l'Enseignement supérieur.
    En 1881, l'appellation actuelle est adoptée : Comité des travaux historiques et scientifiques, divisé en deux sections : philologie, histoire et archéologie d'une part, sciences d'autre part. Parallèlement, il existait une Commission de géographie de l'ancienne France (l'ancienne Commission de Topographie des Gaules) qui était chargée entre autres de publier des cartes et dictionnaires sur la France. Cette Commission fut fondue dans le CTHS qui fut lui-même réorganisé en cinq sections en 1883 : histoire et philologie ; archéologie ; sciences économiques et sociales ; sciences mathématiques, physiques, chimie et météorologie ; sciences naturelles et sciences géographiques.
    Enfin, le Comité suit l'état d'avancement des recherches scientifiques en publiant des travaux inédits et élargit le champ de recherche de ses sections (ex : Afrique du Nord, Indochine, Mexique).
    Pendant la Première Guerre Mondiale, le CTHS est moins actif tout en réussissant à maintenir ses congrès annuels. Mais après la Seconde Guerre Mondiale, le Comité a presque disparu : plusieurs de ses membres sont décédés et certaines sections ne se réunissent plus. Rattaché à la direction des Bibliothèques, il est prévu qu'il soit dissous mais Julien Cain, directeur des Bibliothèques et administrateur de la Bibliothèque nationale, entreprend de le reconstituer (nouveaux membres, crédits pour le financement, reprise des congrès annuels et des publications).
    En 1956, le Comité se dote de six sections : philologie et d'histoire jusqu'en 1715 ; archéologie ; sciences ; géographie ; sciences économiques et sociales ; histoire moderne et contemporaine. Les statuts de 1956 permettent de créer un lien avec les universités et de renforcer le lien existant avec les sociétés savantes.
    En 1981, Le Comité est à nouveau rattaché à la direction de l'Enseignement supérieur, ministère de l’Éducation nationale et, en 1983, trois sections sont ajoutées aux précédentes : la section d'histoire des sciences et des techniques, la commission de protohistoire et de préhistoire et la commission d'anthropologie et d'ethnologie françaises. Entre 20 et 30 ouvrages sont publiés chaque année.
    Le Comité des travaux historiques et scientifiques est, depuis 2005, un institut rattaché à l'École nationale des chartes. Il est divisé actuellement en neuf sections :
  • Préhistoire et protohistoire
  • Histoire et archéologie des civilisations antiques
  • Histoire et philologie des civilisations médiévales
  • Archéologie et histoire de l’art des civilisations médiévales et modernes
  • Histoire du monde moderne, de la Révolution française et des révolutions
  • Histoire contemporaine et du temps présent
  • Anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales
  • Sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle
  • Sciences géographiques et de l’environnement

Lieux

Statut juridique

Institut (depuis 2007).

Fonctions et activités

Le Comité est chargé depuis sa création d'orienter et financer les recherches, de publier les travaux historiques et scientifiques et d'élaborer des instruments de travail.
Puis à partir de 1861, le Comité organise les congrès des sociétés savantes (historiques et scientifiques). Ces congrès sont très rapidement annuels et ont lieu à Paris puis dans des villes universitaires francophones (à partir de 1899). Les actes sont publiés par les éditions du CTHS.

Textes de référence

Arrêté ministériel du 18 juillet 1834.
Arrêté du 30 décembre 2005 portant création à l'École nationale des chartes d'un institut dénommé Comité des travaux historiques et scientifiques.
Il est également possible de consulter les autres arrêtés et statuts relatifs au Comité, conservés aux Archives Nationales (sous-série F17) ou en ligne (https://www.legifrance.gouv.fr/).

Organisation interne/Généalogie

Le ministre de tutelle préside le Comité, qui dispose aussi d'un secrétaire et, depuis 1858, d'un commissaire responsable de l'impression et des publications.
Le Comité est subdivisé en sections de recherche thématiques (de deux à six sections selon les années).
Une commission centrale présidée par le ministre, se réunissant tous les deux mois, est créée en 1883 pour surveiller la publication du "Bulletin du Comité", examiner les propositions de publications faites par les sections et proposer un rang d'impression, arrêter le programme des congrès et délibérer sur les encouragements à donner aux sociétés savantes et sur les reconnaissances d'utilité publique.
Depuis 1983, trois responsables de sociétés savantes doivent intégrer chaque section.
Enfin en 1991, un bureau et la fonction de vice-président sont créés.
Depuis 2007, le CTHS est composé de neuf sections, de commissions nécessaires à l’accomplissement de ses missions, en particulier d’une commission de publication. Il est doté d’une commission centrale et d’un bureau. Il est présidé par le président du CTHS assisté d’un délégué général, sur emploi (art. 3 des statuts).

Les membres et les correspondants sont nommés par le ministre ; leur nombre augmente régulièrement. On est membre, membre honoraire ou membre non-résident.
Les correspondants sont souvent des membres de sociétés savantes locales et un relais indispensable sur l'ensemble du territoire.
1834 : 11 membres, 87 correspondants
1835 : 135 correspondants
1881 : 90 membres, 200 correspondants
2007 : 255 membres titulaires

Contexte général

Zone des relations

Entité associée

Ministère de l'Instruction publique (1828 - 1932)

Identifiant de l'entité associée

/

Type de la relation

hiérarchique

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Commission de Topographie des Gaules (1858 - 1880)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Saulcy, Louis Félicien Joseph (de) (1807 – 1880)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Dessalles, Jean-Léon (1803-1878)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Dessalles, Jean-Léon

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Tholin, Eustache Georges (1843-1922)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Tholin, Eustache Georges

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Texier, Charles (1802-1871)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Texier, Charles

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Caraven, Alfred (....-....)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Caraven, Alfred

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Rouchier, Jacques (1818-1896)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Rouchier, Jacques

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Revon, Louis (1833-1884)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Revon, Louis

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Raymond, Lechien Paul (1833-1878)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Raymond, Lechien Paul

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Ramé, Alfred François (1826-1886)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Ramé, Alfred François

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Bourasse, Jean-Jacques (1813 - 1872)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Bourasse, Jean-Jacques

est correspondant de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Cartailhac, Edouard Philippe Emile (1845 - 1921)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Cartailhac, Edouard Philippe Emile

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Chantre, Ernest (1843 - 1924)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Chantre, Ernest

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Bulliot, Jacques Gabriel (1853 - 1870)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Bulliot, Jacques Gabriel

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Teissier, Antoine Charles Marius Octave (1825-1904)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Teissier, Antoine Charles Marius Octave

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Roschach, Jean Joseph Gabriel Ernest (1837-1909)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Roschach, Jean Joseph Gabriel Ernest

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Maury, Louis Ferdinand Alfred (1817 – 1892)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Maury, Louis Ferdinand Alfred

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Entité associée

Charmes, Xavier (1849 - 1919)

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Type de relation

Charmes, Xavier

est membre de

Comité des travaux historiques et scientifiques

Dates de la relation

Description de la relation

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Service des Ressources Documentaires du Musée d'Archéologie Nationale - Domaine Nationale de Saint-Germain-en-Laye

Règles et/ou conventions utilisées

ISAAR (CPF) 2004.

Statut

Brouillon

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Site internet du CTHS : http://cths.fr/hi/historique.php
Statuts du CTHS (2007) : http://cths.fr/hi/index.php#Statuts
Archives nationales : Inventaire analytique de la division des Sciences et Lettres du ministère de l'Instruction publique et des services qui en sont issus. Tome I : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/IR/FRAN_IR_005514.
Inventaire des papiers de la division des Sciences et Lettres du ministère de l'Instruction publique et des services qui en sont issus (sous-série F/17). Tome II : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/IR/FRAN_IR_000551.
Article de F. Gallis-Dupuis "Les archives du Comité des travaux historiques et scientifiques" sur le site de GARAE : http://www.garae.fr/spip.php?article210 (2007)

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés