Pièce COL/AG/EST/02/012 - « Veue du Chasteau de Saint Germain en Laye »

Open original Objet numérique

Zone d'identification

Cote

COL/AG/EST/02/012

Titre

« Veue du Chasteau de Saint Germain en Laye »

Date(s)

  • [v. 1657] (Production)

Niveau de description

Pièce

Étendue matérielle et support

Eau-forte
Petit format
H. 14,2 ; L. 22,6 cm
Feuille présentée dans un cadre.
Tampon de la bibliothèque (coupé).
Assez bon état de conservation malgré un encrassement.

Zone du contexte

Nom du producteur

(1621 – 1691)

Notice biographique

Né à Nancy le 3 août 1621 et mort à Paris le 11 octobre 1691, Israël Silvestre est un graveur à l'eau-forte, dessinateur, éditeur et distributeur français.
Son père, Gilles Silvestre, est peintre sur verre ; il a pour parrain Israël Henriet, son oncle maternel, qui devient plus tard son principal éditeur.
À la mort de ses deux parents en 1631, le jeune Israël Silvestre vient vivre auprès d'Israël Henriet à Paris, qui y exerce rue de l'Arbre Sec en tant que peintre et dessinateur. À son contact, Silvestre se forme ainsi au dessin à la plume, et s'attache rapidement à représenter des vues de Paris et ses environs qu'il reproduit plus tard dans ses gravures. Jeune homme, il entreprend un tour d'Italie au cours duquel il se consacre entièrement au dessin et à la gravure de paysage. Ce voyage lui permet de faire paraître ses premières productions, d'abord à Rome, puis à Lyon alors qu'il revient vers Paris. Ces vues sont qualifiées de « médiocres » par Faucheux, qui y voit la preuve de la jeunesse et de l'inexpérience du jeune graveur.
À son retour en France en 1640, Silvestre se lie d'amitié avec Stefano Della Bella – dit Étienne de La Belle (1610 – 1664) – avec qui il travaille pour le compte de son oncle.
Silvestre effectue vraisemblablement deux autres voyages en Italie : un de 1643 à 1644, et un dernier vers 1653. Jusqu'en 1659, il effectue plusieurs autres voyages en France et en Lorraine, dont il rapporte systématiquement des vues dessinées.
Le 10 septembre 1662, il épouse dans sa paroisse de Saint-Germain-l’Auxerrois Henriette Sélincart, dont il aura dix enfants.
Il accède en 1663 à la charge de dessinateur ordinaire du roi, avant d'être nommé maître à dessiner des pages des Grandes et Petites Écuries en 1666, puis du Dauphin en 1673. À partir de 1661, il bénéficie du privilège d'un logement aux galeries du Louvre ; ce privilège est renouvelé en 1668. En 1670, il est reçu à l'Académie royale de Peinture et de Sculpture sur la recommandation de Charles Le Brun. Après la mort d'Henriette Sélincart le 1er septembre 1680, son époux lui survit encore onze ans. Il décède à l'âge de soixante-dix, le 11 octobre 1691, dans son appartement du Louvre. Après son décès, il est inhumé auprès de son épouse et de son oncle à Saint-Germain-l'Auxerrois.

Histoire archivistique

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Estampe en noir et blanc représentant l’entrée principale du Château-Vieux de Saint-Germain-en-Laye, ouverte dans la façade ouest.
Titre et mention d’auteur gravés en partie inférieure (de gauche à droite : «  Israel Silvestre fecit/Veue du Chasteau de Saint Germain en Laye/cum privil. Regis »).

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Autres exemplaires :

  • Bibliothèque nationale, Cabinet des Estampes, Va 78, t. II, B 8572

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Note de publication

Datation attribuée d’après :

  • FAUCHEUX, Louis-Étienne. Catalogue raisonné de toutes les estampes qui forment l’œuvre d’Israel Silvestre : précédé d’une notice sur sa vie. Paris, 1857.

Sources complémentaires :

  • BORJON, Michel et JOUFFRE, Marie-Noëlle (sous la direction de). Château de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Bilan documentaire et iconographique <XIXe-XXe siècles>. Planches I. A-B Le château de l’Ancien Régime au milieu du XIXe siècle. A L’Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles). B La première moitié du XIXe siècle. GRAHAL, décembre 1993.
  • https://data.bnf.fr/fr/11944884/israel_silvestre/

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Complet

Dates de production, de révision, de suppression

Avril 2021

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Objet numérique (Matrice) zone des droits

Objet numérique (Référence) zone des droits

Objet numérique (Imagette) zone des droits

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés