Affichage de 662 résultats

Description archivistique
Dossier Français
Aperçu avant impression Affichage :

24 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Étude notariale Gayot à Versailles

Le fonds se compose d'une collection complète de répertoires de décembre 1679 à 1899, et des minutes, de 1625 à 1899 également. L'ensemble des documents est en bon état.

Est-il besoin de rappeler l'incommensurable richesse des fonds des notaires versaillais et des notaires de la Cour en particulier ? On y rencontre en effet à chaque page les personnages les plus célèbres, les faits les plus marquants de l'histoire de France.

Jehan Heroard, médecin du roi dicte ainsi son testament à Aytré, durant le siège de la Rochelle ; Richelieu signe, comme cocontractant, divers marchés pour la fourniture de l'armée durant ce même siège. Relevons à ce propos, que de janvier à octobre 1628 [La fin du siège marque aussi la fin des minutes de Delaverchière pour l'année 1628], les actes, très nombreux, sont tous passés à La Rochelle et fournissent un précieux témoignage sur la vie quotidienne des assiégeants.

Citons aussi les nombreux marchés entre les entrepreneurs des bâtiments du Roi et Jean-Baptiste Colbert, tels que « devis des ouvrages de serrurerie qu'il convient faire pour les bastiments de la petite escurie du Roy à Versailles » [3 E 44/70 30 avril 1680] « devis des tuyaux de fer de fonte qu'il convient faire pour la conduite des eaux des fontaines du chasteau de Versailles », [3 E 44/70 30 décembre 1681], devis des ouvrages de maçonnerie … devis pour le transport et enlèvement des terres qui est à faire pendant cette présente année…dans le parc de Versailles à la grande pièce d'eau ou le régiment des gardes Suisses a travaillé l'année dernière [3 E 44/70 16 janvier 1681], ou bien dans un tout autre domaine, un marché pour les perruques de Louis XIV [3 E 44/70 2 avril 1681].

Mesdames de Maintenon et de Montespan signent toutes deux au bas de contrats de mariage. En 1788, Rodolphe Kreutzer, dédicataire de la célèbre sonate de Beethoven, fait rédiger son contrat de mariage en cette même étude. Napoléon et Joséphine également apposent leurs signatures au bas d'un contrat de mariage.

On trouve enfin dans ce fonds d'innombrables devis et marchés de maisons, fréquemment accompagnés de plans.

Etude notariale Gayot à Versailles

Estampages

En archéologie, l'estampage est le relevé des inscriptions sur un papier fort non encollé et bien humecté, appliqué contre la surface et amené, à coups de brosse, à épouser tous les creux. Une fois sec, il se détache et donne une copie négative en relief. Un estampage rudimentaire peut être réalisé par simple frottis à la mine de plomb.

Les estampages ont été réalisés par les membres de la CTG ou envoyés par les correspondants de la CTG, tels que Charles Cournault, conservateur au Musée Lorrain à Nancy. On retrouve sur certains estampages l'écriture du général Creuly.
Les estampages sont très peu explicites : on trouve parfois des mentions de lieux (villes, bâtiments), de dates ou de correspondants qui les ont envoyés. Les lettres d’envois d’estampages à la CTG sont perdues quasi systématiquement. Certains estampages semblent représenter l'inscription dans son ensemble ; d'autres comportent des extraits.

On présente en objet numérique un échantillon de 10 estampages (9 recto et 1 verso).

Commission de Topographie des Gaules

Planches

L'ensemble des planches regroupe une quantité d'inscriptions classées par lieu géographique (France, Allemagne, Belgique, Luxembourg). Certaines ne sont pas terminées.
Les planches semblent cependant être l'aboutissement du travail que l'on trouve dans les carnets et les estampages. Elles sont toutes signées du général Creuly, sans mention de la Commission de Topographie des Gaules.
On trouve au dos de certaines planches la mention des salles d'exposition où elles ont été installées.
En objet numérique, on trouve un échantillon de 9 planches (8 recto et 1 recto-verso).

Creuly, Casimir

Résultats 1 à 50 sur 662