Archives du Musée d'Archéologie nationale

Inventaires et archives en ligne

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Zone d'identification

Identifiant

Forme autorisée du nom

Musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Forme(s) parallèle(s) du nom

  • Musée des Antiquités nationales (jusqu'en 2005)
  • Musée d'Archéologie nationale (2005-2009)

Autre(s) forme(s) du nom

  • MAN

Type

  • National

Zone de contact

Type

Adresse

Adresse physique

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
Château-place Charles de Gaulle
78100 Saint-Germain-en-Laye

Localité

Région

Nom du pays

France

Code postal

Téléphone

01 39 10 13 00

Fax

Courriel

URL

musee-archeologienationale.fr

Note

Zone de description

Historique

Le 1er avril 1865, la première réunion (sur les huit) de la Commission d’organisation du musée se réunit sous la présidence du Comte de Nieuwerkerke, surintendant des Beaux-Arts (en quelque sorte notre Ministre de la Culture). Cette Commission regroupe de grands noms de l’archéologie comme Alexandre Bertrand, Édouard Lartet, Félix de Saulcy, et Jacques Boucher de Perthes ; Le projet définitif sera l’œuvre de Auguste Verchère de Reffye, Alexandre Bertrand et Claude Rossignol. Le premier directeur du musée est Alexandre Bertrand. Il va adopter le classement chronologique des objets alors que jusque-là a prévalu le classement par matière.
Le premier règlement du musée, en 1866, précise que « le musée de Saint-Germain a pour but de centraliser tous les documents relatifs à l’histoire des races qui ont occupé le territoire de la Gaule depuis les temps les plus reculés jusqu’au règne de Charlemagne ; de classer ces documents d’après un ordre méthodique ; d’en rendre l’étude facile et à la portée du public ; de le publier et d’en propager l’enseignement ».
Le Musée des Antiquités nationales est donc le premier musée consacré entièrement à l’archéologie du territoire national.
Les sept premières salles sont inaugurées par l’Empereur le 12 mai 1867, sous une pluie battante. Cette date avait été choisie en relation avec l’Exposition universelle. Quarante-quatre salles sont ouvertes au public en 1907.

L’histoire du musée des Antiquités nationales est inséparable de celle du développement de l’archéologie française et européenne. Parmi les toutes premières collections à être entrées figurent celles de Jacques Boucher de Perthes aux environs d’Abbeville (Somme) qui révélèrent, à la fin du XXe siècle, l’existence d’une humanité préhistorique antérieure de très loin aux Gaulois.
L’essor de la préhistoire française devait connaître par la suite une extraordinaire expansion, grâce au travail de Gabriel de Mortillet, inventeur de la chronologie préhistorique actuelle, qui fit entrer de très nombreuses séries archéologiques de référence au Musée. On doit également à Edouard Piette la plupart des pièces d’art paléolithique conservées au Musée, dans la disposition qui a été voulue au début du XXe siècle.
L’archéologie gauloise est littéralement née avec les recherches de Félix de Saulcy, Alexandre Bertrand et Jacques-Gabriel Bulliot sur les lieux de la Guerre des Gaules, en particulier à Alésia et à Bibracte. Dans l’entre deux guerres, c’est Henri Hubert qui devait concevoir une refonte complète des collections du musée, en leur adjoignant une section complète d’archéologie comparée, faisant notamment appel aux découvertes de l’Extrême Orient.
Les grands archéologues du XXe siècle ont contribué à l’enrichissement et à l’étude des collections, comme en particulier l’Abbé Breuil, Louis Capitan, Henri et Jacques de Morgan, l’Abbé Cochet, Joseph Déchelette, et bien d’autres encore.

Des collections nouvelles continuent d’entrer à Saint-Germain. Elles proviennent des recherches actuelles menées en France ou à l’étranger (comme l’extraordinaire série d’objets de Nouvelle-Guinée, collectée parPierre Pétrequin) ou encore d’importantes fouilles de sauvetage, comme l’exceptionnel mobilier des tombes à char gauloises de l’aéroport de Roissy découvert en 1995.

Contexte géographique et culturel

Textes de référence

Décret impérial du 8 mars 1862.
Arrêté du 29 décembre 2009 portant création du service à compétence nationale du musée d'archéologie nationale et domaine national de Saint-Germain-en-Laye.

Structure administrative

Service à compétence nationale sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication.
Le musée d'Archéologie nationale est composé de la direction (directeur et adjoint au directeur et responsable du pole scientifique), du pôle scientifique, du secrétariat général et de la mission du Développement culturel, de la communication et du numérique.
Le pôle scientifique comprend :

  • le service des ressources documentaires (centre des archives, bibliothèque, iconothèque)
  • les six départements de la conservation (Paléolithique, Néolithique Âge du bronze, Âges du fer, Gaule romaine, Premier Moyen Âge, Archéologie comparée)
  • la cellule récolement et accueil des chercheurs, le laboratoire de restauration et conservation préventive, la régie des œuvres

Le secrétariat comprend les services support liés à l'accueil et à la sécurité, les services administratifs et le service du parc et des jardins.
La mission Développement culturel, communication et numérique comprend :

  • le service du Développement culturel et des publics
  • le service de la Communication, du mécénat et de la création graphique
  • le service du Développement de la politique numérique
  • le service de la Production des expositions

Gestion des archives courantes et intermédiaires et politiques de collecte

Le centre des archives du Service des Ressources documentaires collecte les archives produites par le Musée d'Archéologie nationale - Domaine nationale de St-Germain-en-Laye dans le cadre de ses activités. Le centre des archives peut acquérir des documents par versement, don, achat.

Bâtiments

Fonds

Les fonds d’archives publiques du Musée d'Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye retracent l’histoire administrative et scientifique du musée, ainsi que le suivi du domaine de Saint-Germain.
Le centre des archives conserve également une part importante des fonds d'archives de la Commission de Topographie des Gaules (cartes, recueils, photographies, albums, correspondance, carnets de notes) auquel est lié un fonds épigraphique (carnets, frottis, estampages et planches).
Les fonds d'archives privées ont été pour l'essentiel donnés par des personnalités de l’archéologie et concernent leurs travaux (carnets de fouilles, notes manuscrites, relevés archéologiques, photographies...).
Des dossiers thématiques sur la création du musée, sur l’histoire de château et sur l’archéologie complètent les fonds.

Instruments de recherche, guides et publications

Les instruments de recherche décrivant les fonds d'archives seront progressivement mis en ligne sur le site internet du musée.

Zone de l'accès

Heures d'ouverture

Le Service des Ressources documentaires est ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, hors jours fériés.
La consultation des documents se fait uniquement sur rendez-vous :
Chef du service des Ressources documentaires : Corinne Jouys Barbelin
33 (0)1.39.10.13.02
corinne.jouys-barbelin@culture.gouv.fr

Le Musée d'Archéologie nationale est ouvert tous les jours, sauf le mardi, entre 10h et 17h. Fermé les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

Conditions d'accès et d'utilisation

La communication des archives publiques est accessible à tout public. Elle est conforme à la réglementation en vigueur (Code du patrimoine, livre II, article 213-1 à 213-8).
La communication des archives privées est soumise aux éventuelles conditions imposées par les auteurs des legs, dons, donations ou dépôts.
Leur consultation se fait sur place après avoir pris rendez-vous.
Le règlement de la salle de lecture est affiché à l'entrée du centre des archives.
Le lecteur devra remplir et signer le registre des entrées.

Accessibilité

Les salles d'exposition du musée ainsi que la salle de lecture du centre des archives sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Transport :


  • RER ligne A : Station Saint-Germain-en-Laye située devant le château (20 mn depuis Charles-de-Gaulle-Etoile)
  • Autobus 258 depuis La Défense
  • Autoroute de l’Ouest A 13, RN 190, RN 13, N 186

Zone des services offerts

Services d'aide à la recherche

La conservatrice en chef Archives est disponible sur demande pour orienter les lecteurs à tout moment de leur consultation.

Services de reproduction

Toute demande de reproduction doit être faite à la conservatrice, chef du Service des Ressources documentaires.
La reproduction des pièces d'archives est soumise à la réglementation française sur les droits d'auteur. Elle est également conditionnée par l'état de conservation des documents.
Toute utilisation d'une reproduction pour une publication, une exposition, une diffusion plus large doit faire l’objet d’une demande de réutilisation des données publiques.

Espaces publics

Zone du contrôle

Identifiant de la description

Identifiant du service responsable de la description

Service des Ressources Documentaires du Musée d'Archéologie Nationale - Domaine Nationale de Saint-Germain-en-Laye

Règles et/ou conventions utilisées

ISDIAH (2008).

Niveau d'élaboration

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

  • français

Écriture(s)

Sources

Site internet du Musée d'Archéologie nationale : musee-archeologienationale.fr
Rapport d'activité de 2016.

Notes relatives à la mise à jour de la notice

Il est conseillé au lecteur de se rendre sur le site internet du Musée d'Archéologie nationale qui fait régulièrement l'objet de mises à jour.
Auteur : Ana Relvas Pires.

Points d'accès

Points d'accès

Contact principal

Musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye Château-place Charles de Gaulle 78100 Saint-Germain-en-Laye

FR